Avec 90,96 points lors du deuxième de ses trois passages en finale, Parrot a devancé le Chinois Su Yiming (88,70), meilleur snowboarder des qualifications, et un autre Canadien, Mark McMorris (88,53), abonné au bronze puisqu'en 2018, il avait pris la troisième place derrière l'Américain Redmond Gerard et Max Parrot.

Champion olympique il y a quatre ans en Corée du Sud, Gerard n'a pu faire mieux qu'une quatrième place (83,25), éjecté du podium sur le troisième et dernier run de McMorris.

Quelques mois après avoir remporté la médaille d'argent à Pyeongchang, Max Parrot avait appris qu'il souffrait d'un cancer du système lymphatique. Malgré d'éprouvantes séances de chimiothérapie, il a toujours été persuadé qu'il reprendrait le cours de sa carrière, ce qu'il a fait après une parenthèse de six mois pour se soigner.

"Abandonner n'a jamais été une option", a expliqué le Canadien qui participe à 27 ans à ses troisièmes JO. "Revenir pour participer à ces Jeux a même été une énorme source de motivation pour battre le cancer", a assuré Parrot, qui s'alignera également sur l'épreuve de big air.

Avec 90,96 points lors du deuxième de ses trois passages en finale, Parrot a devancé le Chinois Su Yiming (88,70), meilleur snowboarder des qualifications, et un autre Canadien, Mark McMorris (88,53), abonné au bronze puisqu'en 2018, il avait pris la troisième place derrière l'Américain Redmond Gerard et Max Parrot. Champion olympique il y a quatre ans en Corée du Sud, Gerard n'a pu faire mieux qu'une quatrième place (83,25), éjecté du podium sur le troisième et dernier run de McMorris. Quelques mois après avoir remporté la médaille d'argent à Pyeongchang, Max Parrot avait appris qu'il souffrait d'un cancer du système lymphatique. Malgré d'éprouvantes séances de chimiothérapie, il a toujours été persuadé qu'il reprendrait le cours de sa carrière, ce qu'il a fait après une parenthèse de six mois pour se soigner. "Abandonner n'a jamais été une option", a expliqué le Canadien qui participe à 27 ans à ses troisièmes JO. "Revenir pour participer à ces Jeux a même été une énorme source de motivation pour battre le cancer", a assuré Parrot, qui s'alignera également sur l'épreuve de big air.