La France a accepté l'invitation de remplacer le Canada dans la troisième de la Hockey Pro League masculine, a annoncé mardi la fédération internationale de hockey (FIH). Les Canadiens ont renoncé à participer en raison du Covid-19 et des mesures contraignantes et restrictives que le coronavirus implique.

Les Français, 13e au ranking mondial et qualifiés pour la Coupe du monde 2023 en janvier prochain en Inde, joueront leur premier match le 8 février face à l'Inde à Potchefstroom, en Afrique du Sud. Les duels avec les Red Lions se joueront le samedi 28 mai et le dimanche 29 mai (18h00) à Wilrijk. La Belgique a remporté la deuxième édition de la Hockey Pro League la saison dernière. Le Canada (FIH 12) n'est pas la seule nation à faire l'impasse cette année. L'Australie (FIH 1) et la Nouvelle-Zélande (FIH 8) ont aussi renoncé en raison de la pandémie et des restrictions de voyage. Ils devraient revenir à l'occasion de la 4e édition (2022-2023).

La France a accepté l'invitation de remplacer le Canada dans la troisième de la Hockey Pro League masculine, a annoncé mardi la fédération internationale de hockey (FIH). Les Canadiens ont renoncé à participer en raison du Covid-19 et des mesures contraignantes et restrictives que le coronavirus implique. Les Français, 13e au ranking mondial et qualifiés pour la Coupe du monde 2023 en janvier prochain en Inde, joueront leur premier match le 8 février face à l'Inde à Potchefstroom, en Afrique du Sud. Les duels avec les Red Lions se joueront le samedi 28 mai et le dimanche 29 mai (18h00) à Wilrijk. La Belgique a remporté la deuxième édition de la Hockey Pro League la saison dernière. Le Canada (FIH 12) n'est pas la seule nation à faire l'impasse cette année. L'Australie (FIH 1) et la Nouvelle-Zélande (FIH 8) ont aussi renoncé en raison de la pandémie et des restrictions de voyage. Ils devraient revenir à l'occasion de la 4e édition (2022-2023).