Malgré des soucis physiques récurrents, l'aîné des Manning se voir offrir l'occasion de quitter le haut niveau par la grande porte. A 39 ans, le quarterback aux statistiques stratosphériques cumulées en 18 ans de carrière (539 touchdowns et 71.940 yards à la passe) retrouve le Super Sunday à la tête des Denver Broncos. Il y sera confronté à la jeune formation des Carolina Panthers et son QB Cam Newton, meilleurs équipe (10 sélectionnés au Pro Bowl) et joueur de la saison régulière écoulée.

Balayés par la défense de Seattle lors du Super Bowl 2014 perdu 43-8, Denver et Manning ont changé de philosophie. Le point fort des Broncos, qui misent sur l'expérience, désormais coaché par Gary Kubiak, est désormais sa défense, N.1 de la NFL cette saison. Les champions en titre de New England se sont fracassés contre elle en finale de la Conférence Américaine (AFC), perdue 20-18. L'attaque du Colorado en revanche ne brille pas particulièrement (19e de la NFL). Les Broncos ont signé 11 de ses 14 victoires (4 défaites) par un écart de 7 points ou moins. Du jamais vu depuis 1940.

A l'inverse, Newton dirige des Panthers à l'esprit offensif redoutable. Coachés par un autre coach débutant au Super Bowl, Ron Rivera, ils ont bouclé la saison régulière sur un bilan de 15 victoires-1 défaite. Seules six équipes ont fait aussi bien depuis 1978. Ils ont aussi inscrit 500 points, 2e perf de l'histoire derrière les 526 des St-Louis Rams en 1999.

Lors de ses deux rencontres de play-offs, la franchise de Caroline du Nord a cumulé 80 points (31 face à Seattle -présent au SB en 2014 et 2015- et 49 aux dépens d'Arizona en finale de la NFC).

Payton Manning, "le Sheriff"

Quintuple MVP de la NFL (un record), Payton Manning, surnommé "le Sheriff" pour sa puissance vocale avant de lancer les actions, n'a pas toujours confirmé lors des play-offs et en Super Bowl, chutant souvent contre son meilleur "ennemi" Tom Brady et les New England Patriots.

Il a quand même décroché le titre suprême en 2007 avec Indianapolis (et perdu ceux de 2010, toujours avec les Colts, et de 2014). Cette saison, Manning a l'occasion de rejoindre son petit frère Eli, vainqueur à deux reprises du titre avec les New York Giants en 2008 et 2012.

Mais ce sera avant tout sur la défense de Denver que devra compter Manning. Wade Phillips, le coordinateur défensif, a réussi à contrer de justesse New England et Brady. Sera-t-elle capable de malmener dimanche le tight end Greg Olsen, le receveur Ted Ginn Jr, le coureur Jonathan Stewart et surtout Cam Newton? Premier choix de la draft 2011, ce dernier est doté de capacités athlétiques et de vitesse remarquables. Elles lui permettent de forcer la décision par lui-même à la course (10 TD cette campagne, 43 en cinq ans de carrière). Von Miller et DeMarcus Ware et le cornerback Chris Harris Jr. seront les meilleurs atouts des Broncos contre le jeu de passe des Panthers.

Si Denver tient le choc, Manning devra alors faire plier une défense agressive (23 interceptions réussies, record en 2015) où Kwann Short, le defensive tackle, Luke Kuechly et Thomas Davis, les linebackers, et Josh Norman, le cornerback, sont des valeurs sûres. Pour ce faire, il pourra s'appuyer sur ses receveurs Demaryius Thomas et Emmanuel Sanders. Un autre atout des Broncos est son kicker Brandon McManus dont le coup de pied est d'une régularité impressionnante.

Les Panthers, battus dans le Super Bowl en 2004 par New England (32-29), ambitionnent un premier sacre pour leur 2e apparition au "Big Show". Denver égale le record de participations au Super Bowl (8) de Dalals New Englad et Pittsburgh. Vainqueurs en 1998 et 1999, les Broncos ont aussi le record de défaites (5). Au jeu des pronostics, Carolina part favori aux yeux des parieurs. Toutefois, aucune des quatre franchises qui, dans le passé, ont gagné au moins 15 matchs en saison régulière n'a reçu le Trophée Vince Lombardi au terme du Super Bowl.

Malgré des soucis physiques récurrents, l'aîné des Manning se voir offrir l'occasion de quitter le haut niveau par la grande porte. A 39 ans, le quarterback aux statistiques stratosphériques cumulées en 18 ans de carrière (539 touchdowns et 71.940 yards à la passe) retrouve le Super Sunday à la tête des Denver Broncos. Il y sera confronté à la jeune formation des Carolina Panthers et son QB Cam Newton, meilleurs équipe (10 sélectionnés au Pro Bowl) et joueur de la saison régulière écoulée. Balayés par la défense de Seattle lors du Super Bowl 2014 perdu 43-8, Denver et Manning ont changé de philosophie. Le point fort des Broncos, qui misent sur l'expérience, désormais coaché par Gary Kubiak, est désormais sa défense, N.1 de la NFL cette saison. Les champions en titre de New England se sont fracassés contre elle en finale de la Conférence Américaine (AFC), perdue 20-18. L'attaque du Colorado en revanche ne brille pas particulièrement (19e de la NFL). Les Broncos ont signé 11 de ses 14 victoires (4 défaites) par un écart de 7 points ou moins. Du jamais vu depuis 1940. A l'inverse, Newton dirige des Panthers à l'esprit offensif redoutable. Coachés par un autre coach débutant au Super Bowl, Ron Rivera, ils ont bouclé la saison régulière sur un bilan de 15 victoires-1 défaite. Seules six équipes ont fait aussi bien depuis 1978. Ils ont aussi inscrit 500 points, 2e perf de l'histoire derrière les 526 des St-Louis Rams en 1999. Lors de ses deux rencontres de play-offs, la franchise de Caroline du Nord a cumulé 80 points (31 face à Seattle -présent au SB en 2014 et 2015- et 49 aux dépens d'Arizona en finale de la NFC). Payton Manning, "le Sheriff" Quintuple MVP de la NFL (un record), Payton Manning, surnommé "le Sheriff" pour sa puissance vocale avant de lancer les actions, n'a pas toujours confirmé lors des play-offs et en Super Bowl, chutant souvent contre son meilleur "ennemi" Tom Brady et les New England Patriots. Il a quand même décroché le titre suprême en 2007 avec Indianapolis (et perdu ceux de 2010, toujours avec les Colts, et de 2014). Cette saison, Manning a l'occasion de rejoindre son petit frère Eli, vainqueur à deux reprises du titre avec les New York Giants en 2008 et 2012. Mais ce sera avant tout sur la défense de Denver que devra compter Manning. Wade Phillips, le coordinateur défensif, a réussi à contrer de justesse New England et Brady. Sera-t-elle capable de malmener dimanche le tight end Greg Olsen, le receveur Ted Ginn Jr, le coureur Jonathan Stewart et surtout Cam Newton? Premier choix de la draft 2011, ce dernier est doté de capacités athlétiques et de vitesse remarquables. Elles lui permettent de forcer la décision par lui-même à la course (10 TD cette campagne, 43 en cinq ans de carrière). Von Miller et DeMarcus Ware et le cornerback Chris Harris Jr. seront les meilleurs atouts des Broncos contre le jeu de passe des Panthers. Si Denver tient le choc, Manning devra alors faire plier une défense agressive (23 interceptions réussies, record en 2015) où Kwann Short, le defensive tackle, Luke Kuechly et Thomas Davis, les linebackers, et Josh Norman, le cornerback, sont des valeurs sûres. Pour ce faire, il pourra s'appuyer sur ses receveurs Demaryius Thomas et Emmanuel Sanders. Un autre atout des Broncos est son kicker Brandon McManus dont le coup de pied est d'une régularité impressionnante. Les Panthers, battus dans le Super Bowl en 2004 par New England (32-29), ambitionnent un premier sacre pour leur 2e apparition au "Big Show". Denver égale le record de participations au Super Bowl (8) de Dalals New Englad et Pittsburgh. Vainqueurs en 1998 et 1999, les Broncos ont aussi le record de défaites (5). Au jeu des pronostics, Carolina part favori aux yeux des parieurs. Toutefois, aucune des quatre franchises qui, dans le passé, ont gagné au moins 15 matchs en saison régulière n'a reçu le Trophée Vince Lombardi au terme du Super Bowl.