Le gouvernement bruxellois soutient déjà des initiatives sportives dans la Région depuis 2006. Chaque année, les clubs de sport peuvent ainsi s'inscrire à cet appel à projets. L'administration examine ensuite les dossiers en tenant compte d'une répartition des clubs dans six catégories, allant des clubs de football et de basketball avec un rayonnement national qui participent à des compétitions internationales aux clubs de sport amateurs présents sur le territoire bruxellois.

Une attention particulière a été portée cette année au développement du hockey et aux projets axés sur des jeunes souffrant d'un handicap. Le nombre de clubs de hockey recevant un subside augmente en effet de huit à dix et sept projets sont spécifiquement axés sur les clubs sportifs pour des jeunes porteurs d'un handicap.

Le club de football d'Anderlecht recevra par exemple un montant (le plus important) de 337.500 euros, suivi de Brussels Basketball (250.000) et de l'Union Saint-Gilloise (200.000). Le RWDM (125.000) et l'Union belge de football (URBSFA - 145.000) ne sont pas oubliés. Outre les clubs et les fédérations sportives, les subsides soutiendront aussi la VUB, l'École de sport de l'ULB ou l'Olympic Urban Festival.

Le ministre-président Rudi Vervoort s'est dit "convaincu qu'au-delà de ses bienfaits physiques", le sport "est aussi porteur de valeurs qui en font un magnifique vecteur d'intégration et de cohésion sociale, et un formidable outil de lutte contre l'intolérance".

"Les amateurs de sport et les supporters savent que les villes peuvent surfer sur la vague du succès des clubs de sport qu'elles hébergent", commente, de son côté, Sven Gatz. "Depuis la compétence de l'Image de Bruxelles, que je partage avec le ministre-président, je suis fier de pouvoir soutenir près de 200 clubs de sport bruxellois, allant du grand RSC Anderlecht et du Brussels Basketball aux plus petits clubs comme le Royal Uccle Sport Hockey Club ou les RWDM Girls."