Pour ce 150e anniversaire, les ailes francophone et flamande (GymFed) oeuvreront ensemble sur divers événements, à commencer par un Gym Family Day à Walibi le 25 mai, alors qu'elles fonctionnent de manière autonome habituellement.

"Créée en 1865, la Fédération Royale Belge de Gymnastique, sous l'impulsion de Nicolas Cupérus, est (...) à l'origine de la création de la Fédération Internationale de Gymnastique. Preuve de l'importance de la FRBG dans le monde de la gymnastique", tient à rappeler la FfG. Celle-ci rassemble 225 clubs en Wallonie et à Bruxelles. Il n'y est pas seulement question de gymnastique artistique ou rythmique, les disciplines les plus médiatisées, mais également de trampoline, de tumbling, d'aérobic ou de fitness.

L'attention médiatique ainsi que l'affiliation de jeunes aux clubs gymniques sont plus importantes en Flandre, mais la montée de jeunes pousses francophones comme la Bruxelloise Anaïs Collin (gymnastique rythmique), 14 ans, devrait permettre de donner un coup de projecteur côté francophone.

Les prochains rendez-vous majeurs de la fédération seront les 28-29 mars pour le championnat de Belgique en artistique féminin et masculin, ainsi que les 15-19 avril pour les championnats d'Europe individuels dans ces mêmes disciplines à Montpellier.

Pour ce 150e anniversaire, les ailes francophone et flamande (GymFed) oeuvreront ensemble sur divers événements, à commencer par un Gym Family Day à Walibi le 25 mai, alors qu'elles fonctionnent de manière autonome habituellement. "Créée en 1865, la Fédération Royale Belge de Gymnastique, sous l'impulsion de Nicolas Cupérus, est (...) à l'origine de la création de la Fédération Internationale de Gymnastique. Preuve de l'importance de la FRBG dans le monde de la gymnastique", tient à rappeler la FfG. Celle-ci rassemble 225 clubs en Wallonie et à Bruxelles. Il n'y est pas seulement question de gymnastique artistique ou rythmique, les disciplines les plus médiatisées, mais également de trampoline, de tumbling, d'aérobic ou de fitness. L'attention médiatique ainsi que l'affiliation de jeunes aux clubs gymniques sont plus importantes en Flandre, mais la montée de jeunes pousses francophones comme la Bruxelloise Anaïs Collin (gymnastique rythmique), 14 ans, devrait permettre de donner un coup de projecteur côté francophone. Les prochains rendez-vous majeurs de la fédération seront les 28-29 mars pour le championnat de Belgique en artistique féminin et masculin, ainsi que les 15-19 avril pour les championnats d'Europe individuels dans ces mêmes disciplines à Montpellier.