"On était parti sans entraînement spécifique pour l'indoor et on termine 3e avec un record de Belgique. C'est idéal pour la confiance", déclare Jonathan Borlée dans le hall des arrivées de Bruxelles-National.

Les Belges étaient arrivés en Angleterre en étant détenteurs du record d'Europe. Ils avaient claqué un chrono de 3:02.87 lorsqu'ils avaient été sacrés champions d'Europe en salle en 2015 à Prague. Ils ont été dépossédés de ce record dimanche par les Polonais, qui sont devenus champions du monde en battant le record du monde du 4x400 indoor (3:01.77).

"On décroche la médaille de bronze en battant le record de Belgique, la Pologne s'impose avec un record du monde...C'est génial d'avoir pu disputer une telle course", dit Dylan Borlée. "C'est bon pour la confiance".

"Les garçons savent se galvaniser dans les grands championnats", déclare Jacques Borlée, le coach du relais 4x400 m belge. "L'équipe n'est pas fixée, ça peut tout le temps changer, le but est de mettre les meilleurs. Si j'ai un message pour les autres athlètes, c'est de leur dire de se mettre à disposition de l'équipe. On a vu ce weekend que la Pologne et Trinidad ont pu compter sur leurs réservistes".

Les Belgian Tornados ont décroché dimanche leur 9e médaille, lors de leur 20e finale internationale. "Nous avons toujours envie d'aller plus loin. Nous pouvons encore aller chercher de nombreuses médailles".