Les Belgian Cats vont disputer du 10 au 13 février l'un des quatre tournois de qualifications pour la Coupe du monde de basket féminin fin septembre en Australie.

La Belgique est engagée avec les Etats-Unis, Porto Rico et la Russie à Washington (et la République dominicaine). Deux autres tournois ont lieu à Belgrade en Serbie et un 4e à Osaka au Japon. Les trois premiers de chacun des quatre groupes de quatre sont qualifiés pour Sydney du 22 septembre au 1er octobre, tenant compte de la qualification d'office des Américaines (championnes olympiques) et de l'Australie (pays organisateur). Ce principe de qualifications côté féminin rassemble 12 pays vaut pour la Coupe du monde et les Jeux Olympiques. La FIBA, la fédération internationale, a décidé d'ajouter un tournoi pré-qualificatif supplémentaire pour les non qualifiés, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué. Les 16 pays les mieux classés, quatre de chaque zone géographique, non qualifiés encore, disputeront un tournoi disputé tous les deux ans à partir d'août 2024 (suivant un format encore à définir). Le vainqueur de ce tournoi sera qualifié pour les tournois de qualifications suivant, soit pour la Coupe du monde, soit pour les Jeux Olympiques.

Hanne Mestdagh va remplacer Julie Vanloo testée positive au coronavirus., iStock
Hanne Mestdagh va remplacer Julie Vanloo testée positive au coronavirus. © iStock

Les Cats s'envolent sans Vanloo remplacée par Hanne Mestdagh

Les Belgian Cats se sont envolées vendredi midi vers Washington dans un premier temps puis à destination de la République dominicaine pour y disputer leur tournoi de qualification pour la Coupe du monde de basket féminin en Australie du 22 septembre au 1er octobre. Valéry Demory, son nouvel assistant et compatriote, le Français Rachid Méziane, ainsi que 10 des 12 joueuses de sa sélection se sont retrouvés à l'aéroport de Bruxelles-National. Emma Meesseman, le fer de lance et capitaine de l'équipe nationale, a déjà rejoint Washington au lendemain du match d'Euroligue de son club, Ekaterinbourg à Salamaque mardi. Hind Ben Abdelkader, 26 ans, accompagne pour la première fois depuis près de 6 ans le groupe des Belgian Cats. La meneuse bruxelloise compte pour l'heure 6 sélections avec la Belgique.

Hanne Mestdagh pourra fêter elle sa 100e sélection avec les Belgian Cats étant rentrée dans le club des 100. L'ailière flandrienne remplace en dernière minute la meneuse ostendaise, Julie Vanloo testée positive au coronavirus lors du dernier test avant le départ. Hanne Mestdagh partira elle dimanche après son match de championnat d'Allemagne avec son club de Saarlouis samedi.

Un déplacement qui ne s'annonce pas de tout repos pour Valéry Demory qui va cependant pouvoir disposer de quelques jours pour préparer son groupe. Ce qu'il n'avait pu faire lors de son intronisation en novembre dernier pour les deux premiers matches de qualifications pour l'Euro 2023 en Bosnie-Herzégovine (défaite 87-81) et face à l'Allemagne (victoire 84-55). La Belgique jouera le 10 février (22h30, heure belge) contre Porto Rico puis le lendemain le 11 (00h30, heure belge) face aux Etats-Unis avant de rallier la République dominicaine pour y jouer la Russie le 13 février (21h30, heure belge) à Saint-Domingue. Les Russes n'ont pu rentrer sur le territoire américain en raison de problèmes de visa et d'approbation du vaccin Spoutnik par les Etats-Unis. La FIBA a dès lors décidé de délocaliser les rencontres de la Russie, qui ne jouera, en plus, pas contre les Américaines. Au grand dam des Belgian Cats qui s'estiment lésées. Outre les Etats-Unis, qualifiées d'office pour la Coupe du monde grâce à leur titre olympique, les deux meilleurs du groupe rejoindront Sydney fin septembre.

Les Belgian Cats vont disputer du 10 au 13 février l'un des quatre tournois de qualifications pour la Coupe du monde de basket féminin fin septembre en Australie. La Belgique est engagée avec les Etats-Unis, Porto Rico et la Russie à Washington (et la République dominicaine). Deux autres tournois ont lieu à Belgrade en Serbie et un 4e à Osaka au Japon. Les trois premiers de chacun des quatre groupes de quatre sont qualifiés pour Sydney du 22 septembre au 1er octobre, tenant compte de la qualification d'office des Américaines (championnes olympiques) et de l'Australie (pays organisateur). Ce principe de qualifications côté féminin rassemble 12 pays vaut pour la Coupe du monde et les Jeux Olympiques. La FIBA, la fédération internationale, a décidé d'ajouter un tournoi pré-qualificatif supplémentaire pour les non qualifiés, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué. Les 16 pays les mieux classés, quatre de chaque zone géographique, non qualifiés encore, disputeront un tournoi disputé tous les deux ans à partir d'août 2024 (suivant un format encore à définir). Le vainqueur de ce tournoi sera qualifié pour les tournois de qualifications suivant, soit pour la Coupe du monde, soit pour les Jeux Olympiques.Les Belgian Cats se sont envolées vendredi midi vers Washington dans un premier temps puis à destination de la République dominicaine pour y disputer leur tournoi de qualification pour la Coupe du monde de basket féminin en Australie du 22 septembre au 1er octobre. Valéry Demory, son nouvel assistant et compatriote, le Français Rachid Méziane, ainsi que 10 des 12 joueuses de sa sélection se sont retrouvés à l'aéroport de Bruxelles-National. Emma Meesseman, le fer de lance et capitaine de l'équipe nationale, a déjà rejoint Washington au lendemain du match d'Euroligue de son club, Ekaterinbourg à Salamaque mardi. Hind Ben Abdelkader, 26 ans, accompagne pour la première fois depuis près de 6 ans le groupe des Belgian Cats. La meneuse bruxelloise compte pour l'heure 6 sélections avec la Belgique.Hanne Mestdagh pourra fêter elle sa 100e sélection avec les Belgian Cats étant rentrée dans le club des 100. L'ailière flandrienne remplace en dernière minute la meneuse ostendaise, Julie Vanloo testée positive au coronavirus lors du dernier test avant le départ. Hanne Mestdagh partira elle dimanche après son match de championnat d'Allemagne avec son club de Saarlouis samedi. Un déplacement qui ne s'annonce pas de tout repos pour Valéry Demory qui va cependant pouvoir disposer de quelques jours pour préparer son groupe. Ce qu'il n'avait pu faire lors de son intronisation en novembre dernier pour les deux premiers matches de qualifications pour l'Euro 2023 en Bosnie-Herzégovine (défaite 87-81) et face à l'Allemagne (victoire 84-55). La Belgique jouera le 10 février (22h30, heure belge) contre Porto Rico puis le lendemain le 11 (00h30, heure belge) face aux Etats-Unis avant de rallier la République dominicaine pour y jouer la Russie le 13 février (21h30, heure belge) à Saint-Domingue. Les Russes n'ont pu rentrer sur le territoire américain en raison de problèmes de visa et d'approbation du vaccin Spoutnik par les Etats-Unis. La FIBA a dès lors décidé de délocaliser les rencontres de la Russie, qui ne jouera, en plus, pas contre les Américaines. Au grand dam des Belgian Cats qui s'estiment lésées. Outre les Etats-Unis, qualifiées d'office pour la Coupe du monde grâce à leur titre olympique, les deux meilleurs du groupe rejoindront Sydney fin septembre.