Après une course folle et pleine de rebondissements, le Normand de 24 ans décroche sa première victoire en F1 sur le circuit de l'Hungaroring. Il devance ainsi le septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes) et l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) qui monte sur le podium suite à la disqualification de l'Allemand Sebastian Vettel (Aston Martin). Touché lors du "strike" provoqué par Bottas au départ, le leader du championnat, Max Verstappen (Red Bull), n'a pas fait mieux...

Après une course folle et pleine de rebondissements, le Normand de 24 ans décroche sa première victoire en F1 sur le circuit de l'Hungaroring. Il devance ainsi le septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes) et l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) qui monte sur le podium suite à la disqualification de l'Allemand Sebastian Vettel (Aston Martin). Touché lors du "strike" provoqué par Bottas au départ, le leader du championnat, Max Verstappen (Red Bull), n'a pas fait mieux que dixième. Même si plusieurs faits de course ont ouvert une voie royale au Français, Ocon et Alpine ont su prendre les bonnes décisions aux bons moments lui permettant de monter sur la plus haute marche du podium. Il a pu aussi compter sur son coéquipier et double champion du monde Fernando Alonso qui a mené de rudes batailles à l'arrière. Après sa victoire, Esteban a évoqué ses années de sacrifice pour arriver à ce triomphe. "C'est un moment qui restera a jamais gravé dans ma mémoire" ajoute-t-il.C'est aussi la première victoire de l'écurie Alpine qui est aux commandes du quadruple champion du monde Alain Prost. Un triomphe 100 % français qui met du baume au coeur à nos voisins de l'hexagone leur rappelant la génération dorée de 1980 du sport automobile. Le président de la République Emmanuel Macron n'a pas oublié de saluer cette victoire précisant notamment qu'avec ce premier succès, "c'est aussi l'industrie automobile française qui est mise à l'honneur. "Esteban Ocon succède ainsi à Pierre Gasly qui le 6 septembre 2020, était devenu le premier Français à gagner un grand prix depuis 1996 et Olivier Panis à Monaco, mettant ainsi fin à 24 ans de disette. La F1 a toujours compté dans ses rangs de nombreux pilotes français, mais deux décennies sans victoires ont poussé la FFSA, l'organisation en charge du sport automobile en France, à investir davantage dans la formation de leurs pilotes ces dix dernières années. Certains noms vont alors émerger et parmi eux se trouvent Charles Leclerc , Pierre Gasly ou encore Esteban Ocon. On pourrait aussi citer Jules Bianchi et Antoine Hubert qui étaient considérés comme de grands espoirs de la discipline avant de décéder lors d'accidents tragiques. Bien que la F1 soit régie ces dernières années par la domination du Britannique Lewis Hamilton, cette nouvelle génération dessine l'avenir de la compétition, un avenir teinté de bleu blanc et rouge.