Cette hypothèse, relayée par de nombreux médias, n'a toutefois pas été confirmée par les enquêteurs. En février dernier, après avoir pris connaissance de la vidéo de la chute du champion de Formule 1, la justice s'était saisie de la caméra et la procédure d'enquête pénale avait été classée sans suite. Ces déclarations sont une bien mauvaise pub pour le fabricant américain de mini-caméras qui subit de plein fouet leur impact, son cours de Bourse a ainsi dévissé de 10,08% lundi en fin de journée à Wall Street.