Ce tournoi, qui s'est déroulé sur le parcours du Metropolitan Golf Club de Melbourne (Australie), n'est pas forcément un objectif dans une carière, "mais quand on le gagne, la victoire a exactement le même goût qu'une victoire dans un tournoi individuel", a souligné Pieters, triple vainqueur sur le circuit européen EPGA et joueur de Ryder Cup.

Les Belges, qui avaient notamment rendu une première carte de -9 jeudi lors de la première journée en fourballs (une balle par joueur, le meilleur score de chaque équipe est pris en compte) ont entamé le quatrième tour dimanche en foursome (une balle par équipe jouée alternativement par chaque membre du duo) en tête avec cinq coups d'avance.

Mais, avec trois birdies d'affilée, les Australiens Mark Leishman et Cameron Smith sont revenus à deux longueurs dans la dernière ligne droite, avec la paire mexicaine Abraham Ancer-Roberto Diaz en embuscade.

Une approche parfaite au trou 18 a permis aux Belges de terminer sur une carte de 68 (-4) et de conserver 3 coups d'avance sur l'Australie et le Mexique qui se partagent la 2e place.

Le Danemark qui défendait son titre avec Thorbjorn Olesen et Soren Kjeldsen a terminé sur un carte de 65 (-7) qui lui permet de partager la 4e place avec le Canada (Adam Hadwin, Nick Taylor), à 6 coups de la Belgique.

Un "rêve devenu réalité" pour Thomas Detry et Thomas Pieters

Le duo belge ramène ainsi la Coupe d'Oakleigh South pour concrétiser "un rêve qui est devenu réalité". "C'est une expérience incroyable", a confirmé Thomas Detry, le Bruxellois de 25 ans. "On n'était pas loin en foot il y a quelques mois, mais là on va ramener la Coupe du monde à la maison. Avec mon meilleur copain. C'est juste fantastique. La journée a été longue. Les neuf derniers trous ont pris beaucoup de temps. Les Australiens étaient devant et on les entendait commencer à faire des birdies. Je crois que le tournant s'est situé au 10e trou où on fait un très bon parcours dans le par puis au 11e où on fait un super birdie. Cela a changé la donne je pense. Puis terminer sur le dernier trou avec un birdie, c'est fantastique." Le duo belge s'est imposé avec trois coups d'avance sur les Australiens Marc Leishman et Cameron Smith, ainsi que sur les Mexicains Abraham Ancer et Roberto Diaz. "Nous n'avions pas si bien commencé", a commenté encore Thomas Pieters, l'Anversois de 26 ans. "Nous étions un peu nerveux je pense. On l'a fait ensemble, et on s'est repris ensuite. Nous nous étions dit que nous allions le faire, et on l'a fait. Ce titre est incroyable pour notre pays, j'espère que cela va pouvoir inspirer beaucoup d'enfants à se mettre à golf".

Classement final de la Coupe du monde 2018:

1. Belgique (Thomas Pieters/Thomas Detry) -23 (63-71-63-68)

2. Australie (Mark Leishman/Cameron Smith) -20 (62-76-65-65)

. Mexique (Abraham Ancer/Roberto Diaz) -20 (67-70-65-66)

4. Danemark (Thorbjorn Olesen/Soren Kjeldsen) -17 (63-77-66-65)

. Canada (Adam Hadwin/Nick Taylor) -17 (68-73-64-66)

6. Corée du sud (An Byeong-Hun/Kim Si-woo) -16 (62-72-68-70)

. Italie (Andrea Pavan/Renato Paratore) -16 (65-71-66-70)

8. Angleterre (Tyrrell Hatton/Ian Poulter) -15 (62-74-67-70)

9. Suède (Alexander Bjork/Joakim Lagergren) -14 (65-74-64-71)

10. France (Alexander Levy/Michael Lorenzo-Vera) -12 (66-73-68-69)

. Inde (Anirban Lahiri/Gaganjeet Bhullar) -12 (64-72-70-70)

. Irlande (Shane Lowry/Paul Dunne) -12 (64-76-65-71)

13. Chine (Li Haotong/Wu Ashun) -11 (66-76-68-67)

14. Thaïlande (Kiradech Aphibarnrat/Prom Meesawat) -10 (67-78-67-66)

. Ecosse (Russell Knox/Martin Laird) -10 (67-71-67-73)

16. Etats-Unis (Kyle Stanley/Matt Kuchar) -9 (66-79-66-68)

...