Julie Vanloo a décidé de ne pas rester en Russie, a-t-elle indiqué sur son compte Instagram mercredi. La Belgian Cat, 29 ans, a mentionné que le match du jour de son club d'Enisey Krasnoyarsk serait son dernier. Enisey affrontait Ekateribourg et s'est incliné 79-93 avec 14 points et 12 assists de la meneuse ostendaise.

Du côté des championnes d'Europe, plus aucune joueuse étrangère ne figurait sur la feuille de match, en ce compris Emma Meesseman. Le coach espagnol Miguel Mendez et son staff étaient aussi absents. Julie Vanloo était arrivée au début de la saison à Krasnoyarsk en provenance de Saragosse en Espagne.

Par contre, les autres Belges engagées dans la compétition russe de basket féminin poursuivent jusqu'à nouvel ordre leur séjour en Russie, à savoir Kyara Linskens à Nadezhda Orenburg, Hind Ben Abdelkader à Nika Syktyvkar et Thibaut Petit, assistant au Dynamo Koursk. Après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de nombreux sportifs ont quitté les compétitions nationales russes.

Julie Vanloo a décidé de ne pas rester en Russie, a-t-elle indiqué sur son compte Instagram mercredi. La Belgian Cat, 29 ans, a mentionné que le match du jour de son club d'Enisey Krasnoyarsk serait son dernier. Enisey affrontait Ekateribourg et s'est incliné 79-93 avec 14 points et 12 assists de la meneuse ostendaise. Du côté des championnes d'Europe, plus aucune joueuse étrangère ne figurait sur la feuille de match, en ce compris Emma Meesseman. Le coach espagnol Miguel Mendez et son staff étaient aussi absents. Julie Vanloo était arrivée au début de la saison à Krasnoyarsk en provenance de Saragosse en Espagne. Par contre, les autres Belges engagées dans la compétition russe de basket féminin poursuivent jusqu'à nouvel ordre leur séjour en Russie, à savoir Kyara Linskens à Nadezhda Orenburg, Hind Ben Abdelkader à Nika Syktyvkar et Thibaut Petit, assistant au Dynamo Koursk. Après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de nombreux sportifs ont quitté les compétitions nationales russes.