Favori au départ, Martin Fourcade pensait tenir le bon bout mais le Français de 29 ans, longtemps en tête, a perdu le podium sur le dernier tir debout, commettant deux fautes. Le porte-drapeau de la délégation française échoue à la 5e place. Le Norvégien Johannes Bø, signant aussi deux fautes sur le pas de tir mais le plus rapide de tous sur les skis jeudi, a devancé Landertinger et Fak. L'Autrichien et le Slovène ont profité d'un sans-faute au tir pour monter sur le podium.

Après des contre-performances sur le sprint (31e) et la poursuite (21e), Bø décroche sa première médaille olympique à 24 ans. Florent Claude a terminé la course à la 54e place dans un temps de 53:03.2, à 4:59.4 du vainqueur. Le Français naturalisé belge en juin 2017 a commis deux fautes sur le dernier tir debout, finissant à 18/20. Quant à Michael Roesch, il a terminé en 55:10.7 après 5 fautes au tir, échouant à 7:06.3 de Bø. Particularité de cette course individuelle, une faute au tir est sanctionnée d'une minute de pénalité ajoutée au temps de chaque concurrent, contrairement aux autres épreuves de biathlon. De plus, les quatre séances de tir voient les biathlètes alterner le tir couché et le tir debout.

Favori au départ, Martin Fourcade pensait tenir le bon bout mais le Français de 29 ans, longtemps en tête, a perdu le podium sur le dernier tir debout, commettant deux fautes. Le porte-drapeau de la délégation française échoue à la 5e place. Le Norvégien Johannes Bø, signant aussi deux fautes sur le pas de tir mais le plus rapide de tous sur les skis jeudi, a devancé Landertinger et Fak. L'Autrichien et le Slovène ont profité d'un sans-faute au tir pour monter sur le podium. Après des contre-performances sur le sprint (31e) et la poursuite (21e), Bø décroche sa première médaille olympique à 24 ans. Florent Claude a terminé la course à la 54e place dans un temps de 53:03.2, à 4:59.4 du vainqueur. Le Français naturalisé belge en juin 2017 a commis deux fautes sur le dernier tir debout, finissant à 18/20. Quant à Michael Roesch, il a terminé en 55:10.7 après 5 fautes au tir, échouant à 7:06.3 de Bø. Particularité de cette course individuelle, une faute au tir est sanctionnée d'une minute de pénalité ajoutée au temps de chaque concurrent, contrairement aux autres épreuves de biathlon. De plus, les quatre séances de tir voient les biathlètes alterner le tir couché et le tir debout.