L'Inde, premier vrai test des Red Lions pour la course vers le podium

  • Mise à jour à
  • Source : Belga

L'Inde, nation hôte de la 14e édition de la Coupe du monde de hockey, sera le deuxième adversaire des Red Lions dans le groupe C, dimanche à partir de 19h00 heure indienne (14h30 heure belge), dans le Kalinga Stadium de Bhubaneswar, qui affichera complet avec 15.000 personnes entièrement attachées à la 5e nation mondiale.

Loic Van Doren © Belga

La Belgique, vice-championne olympique et 3e au classement FIH, espère briser le signe indien des dernières années à Bhubaneswar, où elle s'y est inclinée en quart de finale du Champions Trophy en 2014 (2-4) et plus récemment, en décembre 2017, en finale de la World League, les Indiens barrant la route de la demi-finale aux Lions après une victoire 3-2 aux shoot-outs (3-3 au terme du match).

Si les deux pays sont sortis dos-à-dos (1-1) lors du dernier Champions Trophy de Breda, la Belgique s'est souvent montrée supérieure en test-matchs et surtout en quart de finale des derniers JO de Rio (3-1).

"Jouer l'Inde à l'étranger, cela reste un adversaire à notre portée", a confié Tom Boon, l'attaquant et sleeper des Red Lions. "On peut vraiment les ennuyer avec notre structure. Mais devant leur public, cela devient un match vraiment différent. On ne s'entend quasi pas entre nous. Les Indiens sont vraiment portés et poussés par leurs supporters. Le plus important demain sera de garder notre calme et notre organisation et de ne surtout pas rentrer dans un système de partie de ping-pong, où l'on quitterait notre structure", a-t-il ajouté, avant de partir pour un dernier court entraînement avec ses coéquipiers, où durant une heure les Lions ont travaillé intensivement sur de petits espaces.

Un succès dimanche offrirait au vainqueur presque à coup sûr une qualification directe pour les quarts de finale. "On sait qu'en Coupe du monde on va d'office tomber contre un gros morceau, que ce soit en huitièmes, en quarts ou en demis. On va jouer à fond pour gagner contre l'Inde, c'est clair, mais si on ne termine pas premier de la poule, ce n'est pas grave non plus", a tempéré Simon Gougnard.

En cas de qualification pour les quarts, la Belgique bénéficierait de quatre jours de récupération supplémentaires entre le dernier match de groupe et la phase finale. "Ce n'est pas toujours évident à gérer ces jours de repos, on n'y est pas trop habitué dans les autres tournois, mais le staff nous encadre bien. Ils savent bien alterner récupération et entraînement. On vient d'avoir quatre jours 'off' et cela s'est bien passé", selon le milieu de terrain belge. Lors de la journée d'ouverture mercredi, les hommes de Shane McLeod avaient battu 2-1 le Canada (FIH 11) et l'Inde avait balayé 5-0 l'Afrique du Sud (FIH 15). Ces deux équipes perdantes s'affronteront dimanche deux heures avant Inde-Belgique.

La suite du programme verra les Belges défier l'Afrique du Sud le samedi 8 décembre (12h30 belge), avant de rentrer dans la phase finale avec éventuellement des barrages le mardi 11 décembre, des quarts le jeudi 13 décembre et des demies le samedi 15 décembre. La finale est prévue le 16 décembre.

En savoir plus à ce sujet:

Plus