Le Comité olympique et interfédéral belge a changé sa philosophie dans sa manière de choisir les porte-drapeaux lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. En désignant Felix Denayer, le capitaine de l'équipe de hockey masculine, pour occuper ce rôle en compagnie de l'athlète Nafi Thiam, le COIB n'a plus privilégié l'aspect sportif et cela en accord avec le staff des Red Lions.

"VIVRE L'EXPERIENCE D'UNE VIE"

"Entre le choix de vivre l'expérience d'une vie et une préparation sportive à 100 % , nous avons choisi", a expliqué Shane McLeod, le coach des Red Lions, lundi après le "scrimmage" face à l'Argentine. "Il va apprendre beaucoup en vivant ce moment et cela va se refléter sur toute l'équipe. Il sera peut-être à 90 ou 95 % contre les Pays-Bas (le match se joue le lendemain matin de la cérémonie qui a lieu vendredi soir). Mais c'est un gars talentueux et un formidable athlète. Ils sont cinq dans l'entre-jeu donc ils pourront partager le temps de jeu. Nous voulions collectivement qu'il vive ce moment. Ce sont ses quatrièmes Jeux et il va aussi représenter le hockey." "Ce sera une expérience unique", imagine l'intéressé. "Tout le groupe sera représenté à travers moi. C'est la récompense pour tout ce que nous avons réalisé comme équipe sur le terrain mais aussi en dehors du terrain comme groupe". (SPF, OLY, MIK, fr)

Le Comité olympique et interfédéral belge a changé sa philosophie dans sa manière de choisir les porte-drapeaux lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. En désignant Felix Denayer, le capitaine de l'équipe de hockey masculine, pour occuper ce rôle en compagnie de l'athlète Nafi Thiam, le COIB n'a plus privilégié l'aspect sportif et cela en accord avec le staff des Red Lions."VIVRE L'EXPERIENCE D'UNE VIE""Entre le choix de vivre l'expérience d'une vie et une préparation sportive à 100 % , nous avons choisi", a expliqué Shane McLeod, le coach des Red Lions, lundi après le "scrimmage" face à l'Argentine. "Il va apprendre beaucoup en vivant ce moment et cela va se refléter sur toute l'équipe. Il sera peut-être à 90 ou 95 % contre les Pays-Bas (le match se joue le lendemain matin de la cérémonie qui a lieu vendredi soir). Mais c'est un gars talentueux et un formidable athlète. Ils sont cinq dans l'entre-jeu donc ils pourront partager le temps de jeu. Nous voulions collectivement qu'il vive ce moment. Ce sont ses quatrièmes Jeux et il va aussi représenter le hockey." "Ce sera une expérience unique", imagine l'intéressé. "Tout le groupe sera représenté à travers moi. C'est la récompense pour tout ce que nous avons réalisé comme équipe sur le terrain mais aussi en dehors du terrain comme groupe". (SPF, OLY, MIK, fr)