Le Comité paralympique russe, suspendu par le Comité international paralympique (IPC) à la suite d'un scandale de dopage d'Etat en Russie, avait fait appel de cette suspension devant le TAS le 15 août dernier.

Le comité international paralympique (IPC) avait annoncé le 7 août dernier la suspension du comité paralympique russe. La décision avait été prise à l'unanimité.

Contrairement au Comité international olympique (CIO), qui avait choisi d'autoriser les sportifs russes à participer aux Jeux Olympiques de Rio sous certaines conditions, l'IPC avait choisi la plus grande sévérité possible en excluant de facto le pays entier du plus grand rendez-vous sportif paralympique.

Le Comité paralympique russe, suspendu par le Comité international paralympique (IPC) à la suite d'un scandale de dopage d'Etat en Russie, avait fait appel de cette suspension devant le TAS le 15 août dernier. Le comité international paralympique (IPC) avait annoncé le 7 août dernier la suspension du comité paralympique russe. La décision avait été prise à l'unanimité. Contrairement au Comité international olympique (CIO), qui avait choisi d'autoriser les sportifs russes à participer aux Jeux Olympiques de Rio sous certaines conditions, l'IPC avait choisi la plus grande sévérité possible en excluant de facto le pays entier du plus grand rendez-vous sportif paralympique.