Actif en NBA sous les couleurs des Hornets de La Nouvelle-Orléans en 2011-2012, et champion de Bulgarie avec Lukoil Academik la saison dernière, il a signé pour un an à Charleroi dans la soirée de mardi, a en effet annoncé mercredi le Spirou dans un communiqué. Agé de 28 ans, Darryl Watkins, auquel il ne manquait "presque rien pour s'imposer en NBA" selon le directeur sportif des Spirous Jaques Stas, mesure 2m11 et pèse 117 kilogs.

Il a également évolué aux Sacramento Kings (2007-2008), à Chypre, au Liban et en Chine.

Darryl Watkins est le "cinq" que recherchait Spirou Charleroi, dont le recrutement estival est à présent clôturé.

"Avec un joueur pareil on devrait être en mesure de conquérir un 11-ème titre de champion de Belgique et faire très bonne figure sur la scène europénne", présume le directeur technique du club carolo Benoît Cuisinier.

Un renfort de cette envergure va en tout cas rehausser le niveau de la Ligue, mais risque aussi de s'en aller rapidement vers d'autres horizons.

"En effet", reconnaît Jaques Stas qui a eu beaucoup de mal à convaincre Darryl Watkins de poser ses valises au Spiroudôme. "C'est une opération à court terme où tout le monde sera gagnant..."

Actif en NBA sous les couleurs des Hornets de La Nouvelle-Orléans en 2011-2012, et champion de Bulgarie avec Lukoil Academik la saison dernière, il a signé pour un an à Charleroi dans la soirée de mardi, a en effet annoncé mercredi le Spirou dans un communiqué. Agé de 28 ans, Darryl Watkins, auquel il ne manquait "presque rien pour s'imposer en NBA" selon le directeur sportif des Spirous Jaques Stas, mesure 2m11 et pèse 117 kilogs. Il a également évolué aux Sacramento Kings (2007-2008), à Chypre, au Liban et en Chine. Darryl Watkins est le "cinq" que recherchait Spirou Charleroi, dont le recrutement estival est à présent clôturé. "Avec un joueur pareil on devrait être en mesure de conquérir un 11-ème titre de champion de Belgique et faire très bonne figure sur la scène europénne", présume le directeur technique du club carolo Benoît Cuisinier. Un renfort de cette envergure va en tout cas rehausser le niveau de la Ligue, mais risque aussi de s'en aller rapidement vers d'autres horizons. "En effet", reconnaît Jaques Stas qui a eu beaucoup de mal à convaincre Darryl Watkins de poser ses valises au Spiroudôme. "C'est une opération à court terme où tout le monde sera gagnant..."