L'existence de variations atypiques dans le passeport biologique de l'athlète a été jugée comme la preuve de dopage.

La Fédération espagnole d'athlétisme (RFEA) avait en février 2014 blanchi Dominguez ce qui poussa la Fédération internationale (IAAF) d'aller en appel devant le TAS, bientôt rejointe par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Après l'audience tenue les 24 et 25 juin, le TAS a rendu sa décision dans un document de 99 pages concluant à la culpabilité de l'athlète. En conséquence, tous les résultats obtenus entre le 5 août 2009 et le 8 juillet 2013 (date du début de sa suspension provisoire) sont annulés.

Parmi ceux-ci figure le titre mondial sur 3000 m steeple décroché en 2009 à Berlin. Sa suspension de 3 ans a commencé le 24 juin 2015 mais la suspension provisoire (du 8 juillet 2013 au 19 mars 2014) entre en compte dans cette suspension qui devrait s'achever en octobre 2017.

L'existence de variations atypiques dans le passeport biologique de l'athlète a été jugée comme la preuve de dopage. La Fédération espagnole d'athlétisme (RFEA) avait en février 2014 blanchi Dominguez ce qui poussa la Fédération internationale (IAAF) d'aller en appel devant le TAS, bientôt rejointe par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Après l'audience tenue les 24 et 25 juin, le TAS a rendu sa décision dans un document de 99 pages concluant à la culpabilité de l'athlète. En conséquence, tous les résultats obtenus entre le 5 août 2009 et le 8 juillet 2013 (date du début de sa suspension provisoire) sont annulés. Parmi ceux-ci figure le titre mondial sur 3000 m steeple décroché en 2009 à Berlin. Sa suspension de 3 ans a commencé le 24 juin 2015 mais la suspension provisoire (du 8 juillet 2013 au 19 mars 2014) entre en compte dans cette suspension qui devrait s'achever en octobre 2017.