"Ce ne sont que des bêtises et des bavardages", a déclaré Valentin Piseyev, le directeur général de la Fédération russe de patinage.

Ces propos font échos aux rumeurs relayées vendredi par le quotidien l'Equipe. Le journal citait un entraîneur russe sous couvert de l'anonymat qui parlait de "troc envisagé avec les États-Unis." Une victoire pour les Russes en patinage par équipe, en échange de quoi la Russie laissait les USA devenir les premiers champions olympiques de danse. "S'ils en ont la preuve, qu'ils nous la montrent et qu'ils cessent juste de parler. Nous avons déjà traversé ça à Salt Lake City. Personne ne sera champion autrement qu'en patinant sur la glace, et surtout pas par des pressions dans la presse, ça n'arrivera pas", a argumenté Piseyev à la chaîne R-Sport.

La Fédération américaine a, elle aussi, rapidement réagi. "Les commentaires publiés dans L'Equipe sont catégoriquement faux. Il n'y a aucune aide entre les pays. Nous n'avons rien d'autre à répondre aux rumeurs, sources anonymes ou autres spéculations", a-t-elle fait savoir par un communiqué.

"Ce ne sont que des bêtises et des bavardages", a déclaré Valentin Piseyev, le directeur général de la Fédération russe de patinage. Ces propos font échos aux rumeurs relayées vendredi par le quotidien l'Equipe. Le journal citait un entraîneur russe sous couvert de l'anonymat qui parlait de "troc envisagé avec les États-Unis." Une victoire pour les Russes en patinage par équipe, en échange de quoi la Russie laissait les USA devenir les premiers champions olympiques de danse. "S'ils en ont la preuve, qu'ils nous la montrent et qu'ils cessent juste de parler. Nous avons déjà traversé ça à Salt Lake City. Personne ne sera champion autrement qu'en patinant sur la glace, et surtout pas par des pressions dans la presse, ça n'arrivera pas", a argumenté Piseyev à la chaîne R-Sport. La Fédération américaine a, elle aussi, rapidement réagi. "Les commentaires publiés dans L'Equipe sont catégoriquement faux. Il n'y a aucune aide entre les pays. Nous n'avons rien d'autre à répondre aux rumeurs, sources anonymes ou autres spéculations", a-t-elle fait savoir par un communiqué.