Après l'ascension du Geulhemmerberg, le peloton ne descendra plus vers Maastricht via le Rasberg, mais via les routes du Kuitenbergweg. "Avec ce changement, nous cherchons à passer par des chemins plus étroits, ce qui rend plus difficile le contrôle de la course par le peloton", déclare le directeur de course Leo van Vliet.

"En 2017, nous avons vu qu'une simple modification pouvait rendre la course plus attrayante. Avec ce nouveau changement, les candidats à la victoire devront bien se positionner avant la finale ou avoir déjà attaqué". Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) avait enlevé l'Amstel Gold Race l'année dernière, remportant la course pour la 4e fois de sa carrière. Le Rémoucastrien n'est plus qu'à une petite longueur du Néerlandais Jan Raas, recordman de victoires.

Après l'ascension du Geulhemmerberg, le peloton ne descendra plus vers Maastricht via le Rasberg, mais via les routes du Kuitenbergweg. "Avec ce changement, nous cherchons à passer par des chemins plus étroits, ce qui rend plus difficile le contrôle de la course par le peloton", déclare le directeur de course Leo van Vliet. "En 2017, nous avons vu qu'une simple modification pouvait rendre la course plus attrayante. Avec ce nouveau changement, les candidats à la victoire devront bien se positionner avant la finale ou avoir déjà attaqué". Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) avait enlevé l'Amstel Gold Race l'année dernière, remportant la course pour la 4e fois de sa carrière. Le Rémoucastrien n'est plus qu'à une petite longueur du Néerlandais Jan Raas, recordman de victoires.