"La recommandation du comité de révision en matière de conformité a été pris à l'unanimité", a précisé l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le conseil de fondation a ensuite voté à l'unanimité en faveur de l'adoption de cette recommandation.

La décision de l'AMA était largement anticipée et faisait partie des recommandations contenues dans le rapport indépendant sur le dopage dans l'athlétisme russe rédigé par l'ancien président de l'AMA, Dick Pound.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avait suspendu vendredi la Russie à titre provisoire. La décision de l'AMA signifie que la Russie ne peut plus organiser d'événements sportifs internationaux. "La Rusada a fait part de sa volonté entière de travailler avec l'AMA pour résoudre les manquements à la législation antidopage qu'elle a reconnus", a expliqué l'AMA.

Outre la Russie, Andorre, Israël, l'Argentine, la Bolivie et l'Ukraine ont été également déclaré "non conformes".

"La recommandation du comité de révision en matière de conformité a été pris à l'unanimité", a précisé l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le conseil de fondation a ensuite voté à l'unanimité en faveur de l'adoption de cette recommandation. La décision de l'AMA était largement anticipée et faisait partie des recommandations contenues dans le rapport indépendant sur le dopage dans l'athlétisme russe rédigé par l'ancien président de l'AMA, Dick Pound. La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avait suspendu vendredi la Russie à titre provisoire. La décision de l'AMA signifie que la Russie ne peut plus organiser d'événements sportifs internationaux. "La Rusada a fait part de sa volonté entière de travailler avec l'AMA pour résoudre les manquements à la législation antidopage qu'elle a reconnus", a expliqué l'AMA. Outre la Russie, Andorre, Israël, l'Argentine, la Bolivie et l'Ukraine ont été également déclaré "non conformes".