Durant les Mondiaux de Doha, Salazar a été suspendu quatre ans pour "incitation" au dopage par l'Agence antidopage américaine (Usada). Son appel est en cours.

Les athlètes entraînés par Salazar étaient membres du Nike Oregon Project (NOP), dans l'Oregon. Parmi eux, le quadruple champion olympique Mo Farah a fait partie du projet entre 2011 et 2017. La Néerlandaise Sifan Hassan, double médaillée d'or à Doha (1.500 et 10.000 mètres) figuraient aussi dans le groupe de Salazar.

"La question est de savoir si les allégations concernant Salazar et ses opérations ont conduit les athlètes à tricher eux-mêmes, ce qui a pu influencer leurs performances et les amener à gagner des compétitions", a déclaré le président de l'AMA Sir Craig Reedie à la BBC. "Nous devons regarder cela et nous le ferons."

Le NOP a été arrêté après la suspension de l'entraîneur.