"Ma fille est née, c'est le plus beau jour de ma vie, j'étais heureux d'être là pour assister à sa naissance, mais je suis aussi très heureux d'être de retour à l'entraînement", a déclaré Noah à l'issue de son premier entraînement sous le maillot des Knicks.

"Il y a beaucoup de talents dans cette équipe, une très belle énergie, un bon état d'esprit", s'est félicité Noah, recrue phare de la franchise new-yorkaise, au même titre que Derrick Rose, venu, comme lui, de Chicago.

Le joueur de 31 ans a également admis qu'il n'avait pas apprécié les déclarations de Jerry Reinsdorf, le propriétaire des Bulls, son équipe de 2007 à 2016, qui a estimé qu'il n'était pas "un joueur de première qualité".

"Chacun a le droit d'avoir son opinion, je n'ai aucun regret d'être passé par Chicago, j'ai donné tout ce que j'avais pour cette équipe, je trouve que (cette déclaration) est un coup bas", a regretté celui qui avait été désigné meilleur défenseur NBA de la saison 2013-14 sous le maillot des Bulls.

"Je n'ai que du respect pour les Chicago Bulls, mais je suis enthousiaste à l'idée d'ouvrir un nouveau chapitre de ma carrière", a insisté le fils aîné de l'ancien joueur de tennis Yannick Noah.

Après neuf saisons à Chicago, Noah a rejoint les Knicks et New York, la ville où il est né et où il a grandi, dans l'espoir de relancer une franchise mal en point et sa carrière. Sa saison 2015-16 a été la pire depuis ses débuts en NBA: il a d'abord perdu son statut de titulaire avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, puis il a dû y mettre fin dès janvier à cause d'une blessure à une épaule.

"Cela a été très difficile, toute ma vie tourne autour du basket. Quand je suis à nouveau sur un terrain, je ne le prends pas comme une chose qui m'est due", a-t-il assuré.