La capitale chinoise formera un tandem avec la ville-préfecture de Zhangjiakou, située à environ 160 kilomètres dans la province du Hebei, pour se partager les épreuves, a rapporté l'agence Chine nouvelle.
Le Comité olympique chinois a, "au nom de la ville de Pékin, déposé la candidature auprès du Comité international olympique", a précisé l'agence de presse officielle sur un de ses comptes de microblogs. Zhangjiakou est située à proximité de plusieurs stations de ski qui ouvrent l'hiver à grand renfort de neige artificielle vu les faibles précipitations qu'enregistre le nord de la Chine.
Une ligne de train rapide, dont les travaux sont lancés cette année, doit relier Pékin à Zhangjiakou, faisant passer la durée du trajet ferroviaire de 4 heures à 40 minutes. Les candidatures aux JO d'hiver 2022 sont ouvertes jusqu'au 14 novembre. Outre Ostersund (Suède), Munich, Oslo, Almaty (Kazakhstan), Cracovie et Lviv (Ukraine) ont fait part de leur intérêt. La Chine n'a jamais organisé les JO d'hiver. Les candidatures officielles doivent être rentrées pour le 14 novembre au Comité International Olympique (CIO), qui choisira l'heureux élu en 2015.

La capitale chinoise formera un tandem avec la ville-préfecture de Zhangjiakou, située à environ 160 kilomètres dans la province du Hebei, pour se partager les épreuves, a rapporté l'agence Chine nouvelle. Le Comité olympique chinois a, "au nom de la ville de Pékin, déposé la candidature auprès du Comité international olympique", a précisé l'agence de presse officielle sur un de ses comptes de microblogs. Zhangjiakou est située à proximité de plusieurs stations de ski qui ouvrent l'hiver à grand renfort de neige artificielle vu les faibles précipitations qu'enregistre le nord de la Chine. Une ligne de train rapide, dont les travaux sont lancés cette année, doit relier Pékin à Zhangjiakou, faisant passer la durée du trajet ferroviaire de 4 heures à 40 minutes. Les candidatures aux JO d'hiver 2022 sont ouvertes jusqu'au 14 novembre. Outre Ostersund (Suède), Munich, Oslo, Almaty (Kazakhstan), Cracovie et Lviv (Ukraine) ont fait part de leur intérêt. La Chine n'a jamais organisé les JO d'hiver. Les candidatures officielles doivent être rentrées pour le 14 novembre au Comité International Olympique (CIO), qui choisira l'heureux élu en 2015.