Après avoir signé un chrono de 1:02.35 lors du premier run où elle avait pris une 6e place provisoire, Meylemans a réalisé son deuxième run en 1:02.92 pour un chrono total de 2:05.27. Elle a donc chuté à la onzième place à 93 centièmes de l'Australienne Jaclyn Narracott qui occupe la tête.

Narracott a réalisé un chrono total de 2:04.34 et compte respectivement 21 et 23 centièmes de seconde d'avance sur les Allemandes Hannah Neise et Tina Hermann.

Les troisième et quatrième runs sont prévus samedi à 13h20 et 14h55 heure belge.

Meylemans, 25 ans, a vécu des jours riches en émotions depuis son arrivée à Pékin. Testée positive au coronavirus, elle avait été placée en quarantaine. Alors qu'elle pouvait rejoindre le village olympique à Yanqing, elle avait été emmenée dans un autre hôtel-quarantaine avant de pouvoir finalement revenir au village olympique. Mercredi, elle s'était également blessée aux ischio-jambiers.

Après avoir signé un chrono de 1:02.35 lors du premier run où elle avait pris une 6e place provisoire, Meylemans a réalisé son deuxième run en 1:02.92 pour un chrono total de 2:05.27. Elle a donc chuté à la onzième place à 93 centièmes de l'Australienne Jaclyn Narracott qui occupe la tête. Narracott a réalisé un chrono total de 2:04.34 et compte respectivement 21 et 23 centièmes de seconde d'avance sur les Allemandes Hannah Neise et Tina Hermann. Les troisième et quatrième runs sont prévus samedi à 13h20 et 14h55 heure belge. Meylemans, 25 ans, a vécu des jours riches en émotions depuis son arrivée à Pékin. Testée positive au coronavirus, elle avait été placée en quarantaine. Alors qu'elle pouvait rejoindre le village olympique à Yanqing, elle avait été emmenée dans un autre hôtel-quarantaine avant de pouvoir finalement revenir au village olympique. Mercredi, elle s'était également blessée aux ischio-jambiers.