La snowboardeuse Evy Poppe n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale olympique du Big Air. Lundi sur le tremplin du site de Shougang, la Belge a terminé 24e des qualifications avec un total de 81.75 alors que seul le top 12 disputait la finale.

Poppe, 17 ans, a débuté son concours par deux "backside 720", récompensés successivement par des notes de 44.00 et 60.75. "J'ai manqué mon grab (élément d'une figure qui consiste à attraper sa planche, ndlr) dans le premier run avant d'y parvenir dans le 2e", a expliqué la Gantoise, encouragée par le skeletoneuse belge Kim Meylemans, présente dans les gradins aux côtés de sa copine brésilienne Nicole Rocha Silveira, également skeletoneuse.

Dernière à effectuer son 3e run, Poppe a chuté en tentant un "double frontflip" et récolté la note de 21.00. "Personne ne tente vraiment cette figure, très difficile et même un peu effrayante. Si je l'avais réussie, j'aurais peut-être eu une chance de récolter assez de points que pour aller en finale. A l'entraînement, j'y étais parvenu deux fois sur trois. C'est la deuxième fois en que je tente cette figure en compétition et j'étais déjà tombée la première", a expliqué la Belge, avouant avoir "trop penché sur la droite lors de sa 2e rotation".

Le résultat étant la somme des deux meilleures notes pour deux sauts différents, la Gantoise a totalisé la somme de 81.75, soit le 24e total des 29 snowboardeuses au départ.

Il fallait obtenir 127.50 pour figurer dans le top 12. Pour ses premiers JO, Evy Poppe a aussi pris la 14e place du slopestyle la semaine dernière à Pékin. "Tout s'est bien déroulé de manière générale, même si j'aurais pu revendiquer mieux sur le Big Air. Je veux aussi être présente à Milan en 2026 et je vais m'entraîner pour y parvenir. J'espère encore pouvoir participer aux trois dernières manches de Coupe du monde cette saison", a ponctué la double médaillée de bronze de Big Air lors des Mondiaux juniors (2019 et 2021).

La snowboardeuse Evy Poppe n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale olympique du Big Air. Lundi sur le tremplin du site de Shougang, la Belge a terminé 24e des qualifications avec un total de 81.75 alors que seul le top 12 disputait la finale. Poppe, 17 ans, a débuté son concours par deux "backside 720", récompensés successivement par des notes de 44.00 et 60.75. "J'ai manqué mon grab (élément d'une figure qui consiste à attraper sa planche, ndlr) dans le premier run avant d'y parvenir dans le 2e", a expliqué la Gantoise, encouragée par le skeletoneuse belge Kim Meylemans, présente dans les gradins aux côtés de sa copine brésilienne Nicole Rocha Silveira, également skeletoneuse. Dernière à effectuer son 3e run, Poppe a chuté en tentant un "double frontflip" et récolté la note de 21.00. "Personne ne tente vraiment cette figure, très difficile et même un peu effrayante. Si je l'avais réussie, j'aurais peut-être eu une chance de récolter assez de points que pour aller en finale. A l'entraînement, j'y étais parvenu deux fois sur trois. C'est la deuxième fois en que je tente cette figure en compétition et j'étais déjà tombée la première", a expliqué la Belge, avouant avoir "trop penché sur la droite lors de sa 2e rotation". Le résultat étant la somme des deux meilleures notes pour deux sauts différents, la Gantoise a totalisé la somme de 81.75, soit le 24e total des 29 snowboardeuses au départ. Il fallait obtenir 127.50 pour figurer dans le top 12. Pour ses premiers JO, Evy Poppe a aussi pris la 14e place du slopestyle la semaine dernière à Pékin. "Tout s'est bien déroulé de manière générale, même si j'aurais pu revendiquer mieux sur le Big Air. Je veux aussi être présente à Milan en 2026 et je vais m'entraîner pour y parvenir. J'espère encore pouvoir participer aux trois dernières manches de Coupe du monde cette saison", a ponctué la double médaillée de bronze de Big Air lors des Mondiaux juniors (2019 et 2021).