Thierry Langer, à peine rétabli d'une fracture au pied, est le seul biathlète belge à ne pas avoir terminé dans les dix derniers de ce sprint. Le Belge de 30 ans, 77e de l'individuel, a terminé 67e à 2:59.4 après une faute au tir. Florent Claude, qui a terminé à une décevante 75e place du 20 km, a une nouvelle fois commis trop de fautes sur le pas de tir que pour pouvoir jouer les premiers rôles. Le Vosgien de 30 ans, naturalisé belge, a en effet raté 4 balles, une couchée puis trois debout, et a dû se contenter de la 84e place, à 3:34.7 de Johannes Boe. Enfin, Tom Lahaye-Goffart, 25 ans, a dû se contenter de la 91e place, après 4 fautes au tir (1+3), à 4:14 de Boe. Dernier à s'élancer, César Beauvais, 21 ans et aussi auteur de 4 fautes au tir, a terminé 94e et bon dernier à 6:06.4 du Norvégien.

En tête, Johannes Boe a dominé ce sprint. Malgré une faute au tir, le Norvégien de 28 ans a devancé Quentin Fillon-Maillet, leader de la Coupe du monde, de 29.2 secondes. Son frère aîné Tarjei, 33 ans, a complété le podium à 39.2 secondes. C'est la 5e médaille olympique pour Johannes Boe, déjà sacré en individuel lors du 20 km à Pyeongchang. Tarjei Boe, membre du relais mixte norvégien victorieux au début de la quinzaine chinoise, accroche une 4e médaille olympique. Quant à Fillon-Maillet, qui a remporté le 20 km, c'est sa 3e breloque à Pékin après avoir déjà terminé 2e avec le relais mixte français.

Ils étaient 94 au départ de cette épreuve longue de 10 kilomètres qui comporte deux passages sur le pas de tir, un premier en position couchée puis le second debout. Chaque balle manquée contraint le participant à effectuer un tour de pénalité de 150 mètres.

En 2018 à Pyeongchang, le titre sur le sprint était revenu à l'Allemand Arnd Peiffer. Il avait devancé le Tchèque Michal Krcmar et l'Italien Dominik Windisch au terme d'une course à l'issue surprenante.

Thierry Langer, à peine rétabli d'une fracture au pied, est le seul biathlète belge à ne pas avoir terminé dans les dix derniers de ce sprint. Le Belge de 30 ans, 77e de l'individuel, a terminé 67e à 2:59.4 après une faute au tir. Florent Claude, qui a terminé à une décevante 75e place du 20 km, a une nouvelle fois commis trop de fautes sur le pas de tir que pour pouvoir jouer les premiers rôles. Le Vosgien de 30 ans, naturalisé belge, a en effet raté 4 balles, une couchée puis trois debout, et a dû se contenter de la 84e place, à 3:34.7 de Johannes Boe. Enfin, Tom Lahaye-Goffart, 25 ans, a dû se contenter de la 91e place, après 4 fautes au tir (1+3), à 4:14 de Boe. Dernier à s'élancer, César Beauvais, 21 ans et aussi auteur de 4 fautes au tir, a terminé 94e et bon dernier à 6:06.4 du Norvégien.En tête, Johannes Boe a dominé ce sprint. Malgré une faute au tir, le Norvégien de 28 ans a devancé Quentin Fillon-Maillet, leader de la Coupe du monde, de 29.2 secondes. Son frère aîné Tarjei, 33 ans, a complété le podium à 39.2 secondes. C'est la 5e médaille olympique pour Johannes Boe, déjà sacré en individuel lors du 20 km à Pyeongchang. Tarjei Boe, membre du relais mixte norvégien victorieux au début de la quinzaine chinoise, accroche une 4e médaille olympique. Quant à Fillon-Maillet, qui a remporté le 20 km, c'est sa 3e breloque à Pékin après avoir déjà terminé 2e avec le relais mixte français.Ils étaient 94 au départ de cette épreuve longue de 10 kilomètres qui comporte deux passages sur le pas de tir, un premier en position couchée puis le second debout. Chaque balle manquée contraint le participant à effectuer un tour de pénalité de 150 mètres. En 2018 à Pyeongchang, le titre sur le sprint était revenu à l'Allemand Arnd Peiffer. Il avait devancé le Tchèque Michal Krcmar et l'Italien Dominik Windisch au terme d'une course à l'issue surprenante.