La skeletonneuse devra sera très étroitement suivie durant les sept prochains jours. Concrètement, elle pourra s'entraîner sur la piste, mais de manière isolée. Au village olympique, elle sera isolée dans une chambre à part et sera testée deux fois par jour durant cette période.

Meylemans, 25 ans, a vécu une journée de mercredi haute en émotions. Alors qu'elle pensait regagner le village olympique, l'ambulance dans laquelle elle se trouvait s'est finalement rendue à un autre endroit, au plus grand désarroi de l'olympienne qui, très émue, a expliqué sa situation dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

"Nous comprenons tout à fait la réaction de Kim. Notre principale préoccupation était d'amener Kim le plus rapidement possible au Village Olympique de Yanqing. Nous sommes donc très heureux que ce soit arrivé", a expliqué Olav Spahl, chef de mission du Team Belgium à Pékin. "Nous comprenons que les mesures COVID soient nécessaires pour préserver la sécurité et la santé des participants aux Jeux Olympiques, mais nous pensons que dans cette approche, l'athlète doit rester central. Nous continuons à travailler sans relâche pour continuer à améliorer la situation de Kim et nous restons en permanence en contact avec elle."

Kim Meylemans avait été testée positive dimanche à son arrivée à Pékin. Un deuxième test s'était avéré négatif, mais le troisième était également positif. L'athlète belge avait donc été emmenée dans un hôtel-quarantaine, qu'elle a pu quitter mercredi, avant d'être de nouveau mise en quarantaine.

Les compétitions de skeleton des Jeux d'hiver auront lieu les 11 et 12 février au National Sliding Centre de Yanqing. Les entraînements officiels débuteront lundi prochain, mais deux autres sessions supplémentaires étaient programmées ce mercredi.

Meylemans avait disputé les Jeux d'hiver en 2018 à Pyeongchang, où elle s'était classée 14e

La skeletonneuse devra sera très étroitement suivie durant les sept prochains jours. Concrètement, elle pourra s'entraîner sur la piste, mais de manière isolée. Au village olympique, elle sera isolée dans une chambre à part et sera testée deux fois par jour durant cette période. Meylemans, 25 ans, a vécu une journée de mercredi haute en émotions. Alors qu'elle pensait regagner le village olympique, l'ambulance dans laquelle elle se trouvait s'est finalement rendue à un autre endroit, au plus grand désarroi de l'olympienne qui, très émue, a expliqué sa situation dans une vidéo postée sur son compte Instagram. "Nous comprenons tout à fait la réaction de Kim. Notre principale préoccupation était d'amener Kim le plus rapidement possible au Village Olympique de Yanqing. Nous sommes donc très heureux que ce soit arrivé", a expliqué Olav Spahl, chef de mission du Team Belgium à Pékin. "Nous comprenons que les mesures COVID soient nécessaires pour préserver la sécurité et la santé des participants aux Jeux Olympiques, mais nous pensons que dans cette approche, l'athlète doit rester central. Nous continuons à travailler sans relâche pour continuer à améliorer la situation de Kim et nous restons en permanence en contact avec elle." Kim Meylemans avait été testée positive dimanche à son arrivée à Pékin. Un deuxième test s'était avéré négatif, mais le troisième était également positif. L'athlète belge avait donc été emmenée dans un hôtel-quarantaine, qu'elle a pu quitter mercredi, avant d'être de nouveau mise en quarantaine. Les compétitions de skeleton des Jeux d'hiver auront lieu les 11 et 12 février au National Sliding Centre de Yanqing. Les entraînements officiels débuteront lundi prochain, mais deux autres sessions supplémentaires étaient programmées ce mercredi. Meylemans avait disputé les Jeux d'hiver en 2018 à Pyeongchang, où elle s'était classée 14e