Les organisateurs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo ont annoncé lundi que jusqu'à 10.000 spectateurs pourront pénétrer sur les sites des compétitions, à condition que cela ne dépasse pas 50 pour-cent de la capacité d'un site.

Les compétitions pourraient se dérouler à huis clos si les infections au Covid-19 se multipliaient de nouveau, ont précisé les organisateurs. La décision a été prise à la suite d'une réunion entre les représentants des cinq organismes organisateurs: le Comité d'organisation de Tokyo-2020, le gouvernement japonais, le gouvernement de la métropole de Tokyo, le Comité international olympique (CIO) et le Comité paralympique international (CPI). En mars, les organisateurs avaient pris la décision - sans précédent dans l'histoire olympique - d'interdire la venue de spectateurs de l'étranger en raison d'un risque sanitaire jugé trop élevé. Reportés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus, les Jeux se tiendront du 23 juillet au 8 août.

Les organisateurs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo ont annoncé lundi que jusqu'à 10.000 spectateurs pourront pénétrer sur les sites des compétitions, à condition que cela ne dépasse pas 50 pour-cent de la capacité d'un site. Les compétitions pourraient se dérouler à huis clos si les infections au Covid-19 se multipliaient de nouveau, ont précisé les organisateurs. La décision a été prise à la suite d'une réunion entre les représentants des cinq organismes organisateurs: le Comité d'organisation de Tokyo-2020, le gouvernement japonais, le gouvernement de la métropole de Tokyo, le Comité international olympique (CIO) et le Comité paralympique international (CPI). En mars, les organisateurs avaient pris la décision - sans précédent dans l'histoire olympique - d'interdire la venue de spectateurs de l'étranger en raison d'un risque sanitaire jugé trop élevé. Reportés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus, les Jeux se tiendront du 23 juillet au 8 août.