Svindal est devenu le premier Norvégien à décrocher l'or et le premier skieur masculin de l'histoire à compter un titre olympique en descente et en Super-G.

"Cela fait un bien fou, je suis extrêmement heureux", a-t-il déclaré après avoir devancé son compatriote Kjetil Jansrud de 12/100es de seconde au terme des 2.965 mètres de piste. "J'ai eu du mal à y croire. C'est aussi un jour particulier avec ce doublé", a ajouté le spécialiste des épreuves de vitesse qui compte 35 victoires en Coupe du monde, deux Gros Globe (2007 - 2009), 5 titres mondiaux et désormais 4 médailles olympiques.

"Quand vous franchissez la ligne et que voyez que vous êtes en avance, c'est la seule chose à laquelle vous pensez. Une victoire est plus importante que n'importe quel record", a ajouté Svindal, désormais plus vieux médaillé d'or du ski alpin aux JO, à 35 ans et 51 jours.

Beau joueur, le Suisse Beat Feuz a dû se contenter du bronze. "Je suis fier de cette médaille. Perdre face à ces deux Norvégiens n'est pas un problème, ils sont au top niveau depuis des années. Aksel Lund a été blessé plusieurs fois et est toujours revenu aussi fort qu'il n'était parti."

Svindal est devenu le premier Norvégien à décrocher l'or et le premier skieur masculin de l'histoire à compter un titre olympique en descente et en Super-G."Cela fait un bien fou, je suis extrêmement heureux", a-t-il déclaré après avoir devancé son compatriote Kjetil Jansrud de 12/100es de seconde au terme des 2.965 mètres de piste. "J'ai eu du mal à y croire. C'est aussi un jour particulier avec ce doublé", a ajouté le spécialiste des épreuves de vitesse qui compte 35 victoires en Coupe du monde, deux Gros Globe (2007 - 2009), 5 titres mondiaux et désormais 4 médailles olympiques. "Quand vous franchissez la ligne et que voyez que vous êtes en avance, c'est la seule chose à laquelle vous pensez. Une victoire est plus importante que n'importe quel record", a ajouté Svindal, désormais plus vieux médaillé d'or du ski alpin aux JO, à 35 ans et 51 jours.Beau joueur, le Suisse Beat Feuz a dû se contenter du bronze. "Je suis fier de cette médaille. Perdre face à ces deux Norvégiens n'est pas un problème, ils sont au top niveau depuis des années. Aksel Lund a été blessé plusieurs fois et est toujours revenu aussi fort qu'il n'était parti."