Jean-Michel Saive, le plus grand joueur belge de l'histoire du tennis de table, va ranger définitivement sa palette de joueur à 49 ans, après plus de 35 ans d'une carrière aussi précoce, longue que prolifique. Le Liégeois avait déjà fait ses adieux au plus haut niveau en prenant sa retraite internationale le 3 décembre 2015. Il continuait d'évoluer en club, au Logis Auderghem. Il disputera son dernier match interclubs face à l'Étoile Basse Sambre, le jeudi 9 mai prochain au Centre Sportif d'Auderghem à 20h00.

"On se doutait qu'il pourrait prendre cette décision à la fin de la saison" a expliqué Marc Deby, le responsable de la communication du club auderghemois. "Il s'est décidé il y a quelques semaines. Je pense que ses récentes blessures à une cheville et au dos et ses nombreuses activités au sein de la commission technique de la fédération de tennis de table et au Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) ont joué un rôle dans sa décision."

Sacré champion d'Europe, il y a 25 ans à Birmingham, Jean-Michel Saive avait occupé la même année la place de N.1 mondial (entre le 9 février 1994 et le 8 juin 1995). Avec 7 participations aux Jeux Olympiques, entre 1988 (année de l'entrée du tennis de table aux Jeux) et 2012, il a égalé le record belge du tireur à la carabine François Lafortune. Il a été choisi à deux reprises comme porte-drapeau lors des cérémonies d'ouverture en 1996 et 2004.

Des titres et des titres

"Jean-Mi" était devenu champion de Belgique seniors dès l'âge de 15 ans en 1984, après avoir décroché une première sélection internationale à 13 ans. Il allait demeurer le N.1 national incontesté pendant 30 ans.

L'homme, qui avait fait découvrir le "ping" de compétition à toute la Belgique, a accumulé les performances, titres et honneurs tant au niveau individuel (Top 12 européen, vice-champion du monde) qu'en équipes (Championnats de Belgique, Coupes d'Europe et Championnat du monde des clubs avec la Villette Charleroi, double vice-champion du monde et 3e au championnat d'Europe avec la Belgique). Il obtiendra le Trophée National du Mérite Sportif et le titre de Sportif Belge de l'année en 1991 ou encore le diplôme mondial du Fair-Play en 1988.

COE et COIB

Passionné de sport, il s'est aussi impliqué depuis plusieurs années au sein des instances sportives dirigeantes, notamment au sein des commissions des athlètes en Belgique et en Europe (COE) et au COIB, dont il est l'actuel vice-président du comité de gestion. Il a aussi posé sa candidature à la présidence de la fédération internationale de tennis de table, tout en continuant à jouer avec son club du Logis qu'il a rejoint en juin 2012. Il y a là aussi brillé en contribuant aux quatre titres et cinq coupes nationales remportées depuis son arrivée.

Il est fort à parier qu'on se bousculera le 9 mai au 1690 Chaussée de Wavre à Auderghem pour être parmi les 500 privilégiés qui auront l'occasion d'assister au départ d'une légende du sport belge.