Sans John-John Dohmen, Nicolas De Kerpel et Tom Boon, restés en tribune, l'équipe sportive belge de l'année a mis dimanche plus de temps que la veille pour concrétiser ses occasions. Contrairement à samedi où 'tout' était rentré dans le premier quart-temps, cette fois les essais de Tanguy Cosyns, Florent Van Aubel, Cédric Charlier ou Manu Stockbroekx, entre autres, n'ont pas traduit en chiffres la domination belge. Une série de 3 pc de chaque côté caractérisait le 2e quart.

Les Black Sticks ne trouvaient pas la faille face à la défense belge, tandis qu'Alexander Hendrickx s'aidait du pied d'un sorteur kiwi pour tromper Richard Joyce sur son 3e envoi (19e pc). Cinq minutes plus tard, Sébastien Dockier contrôlait parfaitement un assist d'Arthur De Sloover pour se décaler sur la gauche et malgré un angle difficile tromper le gardien adverse d'un tir de revers à plat (24e).

Plus présents après le repos, les joueurs locaux ont réduit l'écart via leur capitaine Blair Tarrant, qui profitait d'un mauvais contrôle de balle de Loïck Luypaert (33e). Les hommes de Shane McLeod ont gardé leur emprise sur la partie mais ont toutefois dû attendre la 53e minute et leur 5e pc pour définitivement se rassurer avec un sleep d'Hendrickx repoussé par le gardien kiwi sur le stick de Cosyns. Le joueur d'Amsterdam ne manquait pas cette fois de fixer Joyce d'un tir croisé et donner au marquoir sa physionomie définitive à 3-1.

Après la récupération de la 1re place mondiale et les 5 points ramenés d'Australie lors de leur entame de compétition le week-end dernier à Sydney (un partage 2-2 avec bonus et une victoire 4-2), les champions du monde et d'Europe en titre se maintiennent en tête de la compétition avec 11 points après 4 rencontres. Ils devancent les Pays-Bas (7 pts), doubles vainqueurs de l'Espagne vendredi et samedi, tandis que l'Australie, qui a battu la Grande-Bretagne 5-1 dimanche, suit avec 6 unités.

La Belgique terminera ce 1er tour de Pro League par une double confrontation contre l'Inde (FIH-5), les 8 et 9 février, à Bhubaneswar, lieu de la conquête de leur titre mondial en décembre 2018.

Sans John-John Dohmen, Nicolas De Kerpel et Tom Boon, restés en tribune, l'équipe sportive belge de l'année a mis dimanche plus de temps que la veille pour concrétiser ses occasions. Contrairement à samedi où 'tout' était rentré dans le premier quart-temps, cette fois les essais de Tanguy Cosyns, Florent Van Aubel, Cédric Charlier ou Manu Stockbroekx, entre autres, n'ont pas traduit en chiffres la domination belge. Une série de 3 pc de chaque côté caractérisait le 2e quart. Les Black Sticks ne trouvaient pas la faille face à la défense belge, tandis qu'Alexander Hendrickx s'aidait du pied d'un sorteur kiwi pour tromper Richard Joyce sur son 3e envoi (19e pc). Cinq minutes plus tard, Sébastien Dockier contrôlait parfaitement un assist d'Arthur De Sloover pour se décaler sur la gauche et malgré un angle difficile tromper le gardien adverse d'un tir de revers à plat (24e). Plus présents après le repos, les joueurs locaux ont réduit l'écart via leur capitaine Blair Tarrant, qui profitait d'un mauvais contrôle de balle de Loïck Luypaert (33e). Les hommes de Shane McLeod ont gardé leur emprise sur la partie mais ont toutefois dû attendre la 53e minute et leur 5e pc pour définitivement se rassurer avec un sleep d'Hendrickx repoussé par le gardien kiwi sur le stick de Cosyns. Le joueur d'Amsterdam ne manquait pas cette fois de fixer Joyce d'un tir croisé et donner au marquoir sa physionomie définitive à 3-1. Après la récupération de la 1re place mondiale et les 5 points ramenés d'Australie lors de leur entame de compétition le week-end dernier à Sydney (un partage 2-2 avec bonus et une victoire 4-2), les champions du monde et d'Europe en titre se maintiennent en tête de la compétition avec 11 points après 4 rencontres. Ils devancent les Pays-Bas (7 pts), doubles vainqueurs de l'Espagne vendredi et samedi, tandis que l'Australie, qui a battu la Grande-Bretagne 5-1 dimanche, suit avec 6 unités. La Belgique terminera ce 1er tour de Pro League par une double confrontation contre l'Inde (FIH-5), les 8 et 9 février, à Bhubaneswar, lieu de la conquête de leur titre mondial en décembre 2018.