Le Racing a décroché le 6e titre de champion de Belgique de hockey masculin de son histoire en battant la Gantoise 3-2 (mi-temps: 1-1) lors de la manche retour des playoffs de la ION Hockey League, dimanche à Louvain-la-Neuve. La manche aller s'était soldée samedi par un partage 2-2 entre Ucclois et Gantois déjà dans la cité universiatire. Les Rats attendaient ce sacre depuis 81 ans (1941), année du 5e titre ucclois après ceux de 1924, 1933, 1935 et 1936.

Pour leur 2e finale en 10 ans, après celle de 2013 (battu par le Waterloo Ducks), les hommes de Craig Fulton et Max Bergez ont joué avec les nerfs de leurs supporters. Après deux penalty-corners (pc) en faveur des Ucclois, tirés par Tanguy Cosyns et bien défendus par la défense gantoise, les Buffalos ont ouvert le score au terme d'un débordement sur l'aile droite, ponctué par un plongeon d'Arthur de Borrekens (17e). Une longue passe de Victor Wegnez a permis à Cosyns d'égaliser peu avant la mi-temps pour les Rats (33e). En début de seconde période, l'ancien Molenbeekois se mettait en évidence en permettant au club ucclois de mener pour la 1re fois du week-end. Sur pc, Cosyns envoyait d'abord un sleep dans le plafond du but défendu par Santiago (42e), avant de réussir le triplé en transformant un penalty-stroke à la suite d'une faute volontaire commise dans le cercle sur Cédric Charlier (44e, pc).

On pensait les Rats placés sur orbite, mais de Borrekens en décidait autrement en concluant un beau travail d'Antoine Kina et réduisait le score à 3-2 (58e). La fin de match était nerveuse. Malgré un pc gantois à la dernière minute, le score n'évoluait plus.

Le Racing s'était hissé en finale en terminant 2e de la saison régulière, derrière le Waterloo Ducks. Il avait ensuite éliminé en demi-finales le Braxgata de Loïck Luypaert, après s'être incliné 2-1 à l'aller à Boom, puis pris la mesure 3-1 des Anversois à domicile. Pour les Gantois, qui avaient sorti le Waterloo Ducks aux shoot-outs (5-4) en demies, ils manquent ainsi d'inscrire leur nom une 2e fois au palmarès du championnat, 101 ans après leur unique titre de 1921. Quelques heures après le 4e sacre de leurs homologues féminines, les Buffalos ratent également un doublé messieurs/dames très rare. P

lus tôt dans la journée, le Waterloo Ducks s'est emparé de la 3e place des playoffs en battant sur le fil le Braxgata 4-3 lors d'une petite finale organisée en une manche, toujours dans la cité universitaire. Les Canards ont mené à deux reprises, via Jeremy Wilbers et Tommy Willems (34e, ps), mais chaque fois les Anversois ont égalisé. Par Rik Van Cleynenbreugel (26e), d'abord, puis grâce à Lucas Rossi, à deux minutes du terme (68e). Les Waterlootois ont fini par émerger à la dernière seconde sur un pc transformé par Victor Charlet (70e).

Le Racing a décroché le 6e titre de champion de Belgique de hockey masculin de son histoire en battant la Gantoise 3-2 (mi-temps: 1-1) lors de la manche retour des playoffs de la ION Hockey League, dimanche à Louvain-la-Neuve. La manche aller s'était soldée samedi par un partage 2-2 entre Ucclois et Gantois déjà dans la cité universiatire. Les Rats attendaient ce sacre depuis 81 ans (1941), année du 5e titre ucclois après ceux de 1924, 1933, 1935 et 1936. Pour leur 2e finale en 10 ans, après celle de 2013 (battu par le Waterloo Ducks), les hommes de Craig Fulton et Max Bergez ont joué avec les nerfs de leurs supporters. Après deux penalty-corners (pc) en faveur des Ucclois, tirés par Tanguy Cosyns et bien défendus par la défense gantoise, les Buffalos ont ouvert le score au terme d'un débordement sur l'aile droite, ponctué par un plongeon d'Arthur de Borrekens (17e). Une longue passe de Victor Wegnez a permis à Cosyns d'égaliser peu avant la mi-temps pour les Rats (33e). En début de seconde période, l'ancien Molenbeekois se mettait en évidence en permettant au club ucclois de mener pour la 1re fois du week-end. Sur pc, Cosyns envoyait d'abord un sleep dans le plafond du but défendu par Santiago (42e), avant de réussir le triplé en transformant un penalty-stroke à la suite d'une faute volontaire commise dans le cercle sur Cédric Charlier (44e, pc). On pensait les Rats placés sur orbite, mais de Borrekens en décidait autrement en concluant un beau travail d'Antoine Kina et réduisait le score à 3-2 (58e). La fin de match était nerveuse. Malgré un pc gantois à la dernière minute, le score n'évoluait plus. Le Racing s'était hissé en finale en terminant 2e de la saison régulière, derrière le Waterloo Ducks. Il avait ensuite éliminé en demi-finales le Braxgata de Loïck Luypaert, après s'être incliné 2-1 à l'aller à Boom, puis pris la mesure 3-1 des Anversois à domicile. Pour les Gantois, qui avaient sorti le Waterloo Ducks aux shoot-outs (5-4) en demies, ils manquent ainsi d'inscrire leur nom une 2e fois au palmarès du championnat, 101 ans après leur unique titre de 1921. Quelques heures après le 4e sacre de leurs homologues féminines, les Buffalos ratent également un doublé messieurs/dames très rare. Plus tôt dans la journée, le Waterloo Ducks s'est emparé de la 3e place des playoffs en battant sur le fil le Braxgata 4-3 lors d'une petite finale organisée en une manche, toujours dans la cité universitaire. Les Canards ont mené à deux reprises, via Jeremy Wilbers et Tommy Willems (34e, ps), mais chaque fois les Anversois ont égalisé. Par Rik Van Cleynenbreugel (26e), d'abord, puis grâce à Lucas Rossi, à deux minutes du terme (68e). Les Waterlootois ont fini par émerger à la dernière seconde sur un pc transformé par Victor Charlet (70e).