Mardi, pour leur reprise internationale après six mois d'interruption, les champions du monde avaient dominé le même adversaire par 1-6, mais se sont heurtés le lendemain à des Allemands bien plus revanchards. Comme prévu, Shane McLeod aligna un seize sensiblement différent, avec les entrées au jeu du capitaine Thomas Briels, Cédric Charlier, Tanguy Cosyns, Maxime Plennevaux, Manu Stockbroekx et Tommy Willems.

Si les Allemands furent les premiers à dicter le rythme de la rencontre, avec à la clé un penalty corner (pc) bien contré par la défense belge, la première véritable occasion revint à Simon Gougnard, mais son tir de revers passa loin au-dessus de la cage défendue par Alexander Stadler. Les Belges dominèrent une grande partie du deuxième quart-temps, avec des tirs de Max Plennevaux et Gauthier Boccard sur le montant adverse, mais furent surpris par une déviation de Florian Fuchs, bien servis par son capitaine Tobias Hauke (1-0/24e).

En deuxième période, les champions du monde n'ont pas su profiter d'un avantage après la suspension provisoire de deux joueurs allemands. De même les locaux ne mirent pas à profit la carte jaune brandie à Victor Wegnez après une poussée fautive. Bien moins réaliste en zone de conclusion que mardi, la Belgique ne força son premier pc qu'en fin de 3e quart, mais le sleep de Loïck Luypaert trouva Stadler.

La Belgique poussa tant et plus dans le dernier quart-temps. Un 2e pc tiré par Alexander Hendrickx trouva à nouveau Stadler, mais ce dernier ne put rien faire sur le pc suivant, avec Luypaert au canon, dévié il est vrai juste devant lui par un de ses défenseurs (1-1/49e).

Le score ne changea plus, laissant les shoot-outs décider du point de bonus. Stadler à nouveau s'y distingua, stoppant tous les essais belges, alors que Christopher Rühr avait réussi à tromper Loic Van Doren en tout début de série. Avec 18 points en 8 matchs, les Lions demeurent en tête du classement de la compétition, devant l'Australie (14 pts/8 matchs) et les Pays-Bas (11 pts/6 matchs). D'ici la fin de l'année, les joueurs de McLeod, comme leurs homologues féminins, ne rencontreront encore que deux nations dans le cadre de la Pro League: la Grande-Bretagne les 31 octobre et 1er novembre, et les Pays-Bas le 4 novembre. Ces six matchs se dérouleront à Uccle Sport, vraisemblablement à huis clos.

Mardi, pour leur reprise internationale après six mois d'interruption, les champions du monde avaient dominé le même adversaire par 1-6, mais se sont heurtés le lendemain à des Allemands bien plus revanchards. Comme prévu, Shane McLeod aligna un seize sensiblement différent, avec les entrées au jeu du capitaine Thomas Briels, Cédric Charlier, Tanguy Cosyns, Maxime Plennevaux, Manu Stockbroekx et Tommy Willems. Si les Allemands furent les premiers à dicter le rythme de la rencontre, avec à la clé un penalty corner (pc) bien contré par la défense belge, la première véritable occasion revint à Simon Gougnard, mais son tir de revers passa loin au-dessus de la cage défendue par Alexander Stadler. Les Belges dominèrent une grande partie du deuxième quart-temps, avec des tirs de Max Plennevaux et Gauthier Boccard sur le montant adverse, mais furent surpris par une déviation de Florian Fuchs, bien servis par son capitaine Tobias Hauke (1-0/24e). En deuxième période, les champions du monde n'ont pas su profiter d'un avantage après la suspension provisoire de deux joueurs allemands. De même les locaux ne mirent pas à profit la carte jaune brandie à Victor Wegnez après une poussée fautive. Bien moins réaliste en zone de conclusion que mardi, la Belgique ne força son premier pc qu'en fin de 3e quart, mais le sleep de Loïck Luypaert trouva Stadler. La Belgique poussa tant et plus dans le dernier quart-temps. Un 2e pc tiré par Alexander Hendrickx trouva à nouveau Stadler, mais ce dernier ne put rien faire sur le pc suivant, avec Luypaert au canon, dévié il est vrai juste devant lui par un de ses défenseurs (1-1/49e). Le score ne changea plus, laissant les shoot-outs décider du point de bonus. Stadler à nouveau s'y distingua, stoppant tous les essais belges, alors que Christopher Rühr avait réussi à tromper Loic Van Doren en tout début de série. Avec 18 points en 8 matchs, les Lions demeurent en tête du classement de la compétition, devant l'Australie (14 pts/8 matchs) et les Pays-Bas (11 pts/6 matchs). D'ici la fin de l'année, les joueurs de McLeod, comme leurs homologues féminins, ne rencontreront encore que deux nations dans le cadre de la Pro League: la Grande-Bretagne les 31 octobre et 1er novembre, et les Pays-Bas le 4 novembre. Ces six matchs se dérouleront à Uccle Sport, vraisemblablement à huis clos.