La saison passée, Marcel Hirscher (28 ans) a enlevé la Coupe du Monde toutes catégories pour la sixième fois de suite. Aucun skieur, homme ou femme, n'y était parvenu avant lui. Sa compatriote Annemarie Moser-Pröll a certes remporté autant de trophées mais pas d'affilée : de 1971 à 1975 et en 1979.
...

La saison passée, Marcel Hirscher (28 ans) a enlevé la Coupe du Monde toutes catégories pour la sixième fois de suite. Aucun skieur, homme ou femme, n'y était parvenu avant lui. Sa compatriote Annemarie Moser-Pröll a certes remporté autant de trophées mais pas d'affilée : de 1971 à 1975 et en 1979. L'Autrichien de mère néerlandaise est-il le plus grand skieur de tous les temps, compte tenu de ses six titres toutes catégories plus quatre en slalom et autant en slalom géant ? Oui, sur base des chiffres, mais il ne le prétendra jamais, signalant qu'il n'a remporté que 45 victoires en Coupe du Monde alors que le recordman, Ingemar Stenmark, en a gagné 86. Hirscher compte, certes, un titre mondial individuel de plus que le légendaire Suédois - quatre dont le doublé slalom/slalom géant du Mondial 2017 - mais Stenmark le surclasse au nombre de Coupes du Monde : 19 contre 14 et, surtout, il a deux médailles d'or olympiques, remportées à Lake Placid en 1980. C'est là le principal hiatus au palmarès de Hirscher, qui n'a obtenu que la médaille d'argent aux Jeux de Sotchi, en slalom. Il doit se rattraper en février prochain, à Pyeongchang. Il pourrait même remporter quatre titres olympiques en Corée du Sud : le slalom et le slalom géant, le super combiné et le concours par équipes avec l'Autriche. Le conditionnel est de rigueur car sa préparation a été perturbée par une fracture de la cheville, occasionnée à la mi-août. Il ne devrait reprendre la compétition que début décembre. Juste à temps pour conquérir une septième Coupe du Monde, s'il détient la même forme que la saison passée, et surtout pour être prêt pour les Jeux Olympiques. C'est son résultat en Corée qui déterminera si Hirscher entre dans l'histoire comme le plus grand skieur de tous les temps car sans l'or olympique, son nom sera toujours assorti d'un astérisque. La pression est énorme en Autriche. " Une défaite constituerait une catastrophe nationale. J'ai tout à perdre ", a déclaré Hirscher. Si Magic Marcel ne réussit pas, le Français Alexis Pinturault (26 ans), lauréat de quatre slaloms géants la saison passée, et le Norvégien Henrik Kristoffersen (23 ans), le meilleur dans quatre slaloms, sont prêts à s'attaquer à son trône, tant pour les Coupes du Monde toutes catégories et slalom (géant) - le spécialiste norvégien de la descente Kjetil Jansrud est aussi un candidat - que pour la gloire olympique à Pyeongchang. À moins que l'Américain Ted Ligety (33 ans), médaille d'or du slalom géant de Sotchi il y a quatre ans et quintuple lauréat de la discipline en Coupe du Monde, ne se réveille. Accablé par les blessures, il n'a plus gagné d'épreuve de Coupe du Monde depuis deux ans mais selon ses dires, il est prêt à réussir un come-back historique. Marcel Hirscher a beau avoir le palmarès le plus riche, si le ski a une vedette d'envergure mondiale, connue du grand public, c'est Lindsey Vonn. Partiellement grâce à son look, à la relation qu'elle a entretenue avec Tiger Woods, mais aussi grâce à ses prestations. Elle vaut l'Autrichien, avec quatre victoires au général, seize Coupes du Monde en descente, Super G et super combiné, et 77 triomphes. Elle détient le record féminin et ne compte que neuf victoires de moins qu'Ingemar Stenmark. L'Américaine aurait pu le talonner depuis longtemps si elle n'avait été victime de graves blessures suivies de longues revalidations depuis le Mondial 2013. Cette saison, le record de Stenmark ne constitue pas vraiment un objectif : il peut attendre la saison suivante car les Jeux Olympiques sont prioritaires. Vonn va même limiter son programme à la descente et au Super-G, même si elle a participé au slalom géant à la manche d'ouverture de Sölden, sans parvenir à se qualifier pour la seconde série. En Corée du Sud, elle vise haut. Elle va participer à quatre des cinq épreuves individuelles : descente, Super G, slalom géant et super combiné. Comme Hirscher, Vonn doit conférer plus de poids à sa place dans l'histoire. Vonn n'a encore remporté qu'un titre olympique, la descente 2010 à Vancouver. Elle a loupé les Jeux de Sotchi à cause d'une grave blessure au genou. Elle semble à nouveau favorite de la descente, d'autant que la championne du monde en titre, la Slovène Ilka Stuhec, s'est déchiré les ligaments croisés. À 33 ans, Vonn peut donc devenir la lauréate olympique la plus âgée du ski alpin. La saison prochaine, elle pourra alors réaliser son grand rêve : skier contre les hommes à Lake Louise, dans sa descente favorite. La FIS, la fédération internationale de ski, prendra une décision à ce sujet en mai 2018. Même si Vonn mène à terme sa mission olympique, elle devra peut-être partager l'attention médiatique avec une autre skieuse américaine, Mikaela Shiffrin. Celle-ci est devenue la plus jeune championne olympique de tous les temps en slalom à Sotchi, à 18 ans. Elle a ensuite confirmé cet exploit : à 22 ans, elle compte déjà 31 victoires dans des manches de Coupe du Monde et quatre titres en slalom, acquis de 2013 à 2015 et en 2017. La saison passée, elle a en outre été la plus jeune depuis 14 ans à remporter le classement général, en profitant des blessures d'anciennes lauréates telles que Lara Gut, Anna Veith, Tina Maze et Vonn. Ces forfaits ont d'ailleurs tempéré sa joie. Elle a entamé la saison avec de nouvelles ambitions. Elle veut devenir la première depuis Anja Paerson (2004) à remporter la Coupe du Monde au général, en slalom et en slalom géant, même si Pyeongchang est aussi son premier objectif. Après sa médaille en Russie, elle avait déclaré qu'elle skierait pour cinq médailles en or en 2018 mais c'est utopique. En revanche, elle peut marcher sur les traces de Toni Sailer (1956), Jean-Claude Killy (1968) et Janica Kostelic (2002) en enlevant trois titres olympiques individuels - dans son cas, le slalom, le slalom géant et le super combiné -. Marcel Hirscher en est également capable. Vont-ils, tous les trois, écrire une page d'histoire ? Rendez-vous du 11 au 24 février en Corée du Sud.Par Jonas Creteur