L'Espagnol, en tête du Championnat du monde et déjà vainqueur en 2010, signe sa 41-ème victoire en s'imposant face à son compatriote Dani Pedrosa (Honda) et à l'Italien Andrea Dovizioso (Yamaha).

Entre Lorenzo, qui a "longtemps vécu à Barcelone" et le Catalan Pedrosa, il s'est agi d'une affaire de suprématie sur "leur" terre et les deux hommes ne se sont pas lâchés de la course. Parti de la 2-ème ligne, Pedrosa a signé le meilleur départ, suivi de Ben Spies, qui était à ses cotés. A l'issue du premier tour, le pilote Honda était en tête suivi du Texan qui se décida rapidement à prendre la tête. Un peu trop rapidement même puisque dans 3-ème tour, l'Américain passa bien l'Espagnol à l'intérieur, mais élargit sa trajectoire tandis que sa Yamaha mordait sur le gazon artificiel,ce qui provoqua sa chute.

A l'issue de cette troisième boucle, Pedrosa reprit donc son bien, suivi à 305/1000e de Lorenzo et à 660/1000e de Dovizioso. Le podium était déjà en place. Derrière, déjà à une seconde du leader, le Britannique Cal Crutchlow réussissait à contenir derrière lui l'Australien Casey Stoner.

Le pilote Honda, qui était parti de la position de pointe, n'était signalé qu'en 5-ème position à la fin du premier tour, puis 6-ème après son dépassement par Crutchlow. A l'orée du 7-ème tour, Lorenzo doubla Pedrosa à l'entrée du virage qui suit l'interminable ligne droite des stands et conserva cette position jusqu'au 12-ème passage, moment où Pedrosa le dépassa au freinage.

Alors qu'il abordait le 13-ème tour avec 218/1000e de retard sur Pedrosa, Lorenzo a commis une petite erreur, écartant sa trajectoire dans le virage où il avait dépassé Pedrosa et perdant de précieux dixièmes de secondes.

Un tour plus tard, il accusait 895/1000e sur le Catalan, mais fidèle à sa réputation, Lorenzo finit par refaire son retard au fil des tours. Il repassa Pedrosa au 20-ème pour ne plus se faire rejoindre jusqu'à l'arrivée.

Stoner termine 4-ème, devant Crutchlow et l'Italien Valentino Rossi (Ducati), 7-ème après s'être débarrassé du jeune allemand Stefan Bradl (Honda LCR) mais après avoir buté sur Alvaro Bautista au guidon de la rapide Honda Gresini.

Avec Belga.

L'Espagnol, en tête du Championnat du monde et déjà vainqueur en 2010, signe sa 41-ème victoire en s'imposant face à son compatriote Dani Pedrosa (Honda) et à l'Italien Andrea Dovizioso (Yamaha). Entre Lorenzo, qui a "longtemps vécu à Barcelone" et le Catalan Pedrosa, il s'est agi d'une affaire de suprématie sur "leur" terre et les deux hommes ne se sont pas lâchés de la course. Parti de la 2-ème ligne, Pedrosa a signé le meilleur départ, suivi de Ben Spies, qui était à ses cotés. A l'issue du premier tour, le pilote Honda était en tête suivi du Texan qui se décida rapidement à prendre la tête. Un peu trop rapidement même puisque dans 3-ème tour, l'Américain passa bien l'Espagnol à l'intérieur, mais élargit sa trajectoire tandis que sa Yamaha mordait sur le gazon artificiel,ce qui provoqua sa chute. A l'issue de cette troisième boucle, Pedrosa reprit donc son bien, suivi à 305/1000e de Lorenzo et à 660/1000e de Dovizioso. Le podium était déjà en place. Derrière, déjà à une seconde du leader, le Britannique Cal Crutchlow réussissait à contenir derrière lui l'Australien Casey Stoner. Le pilote Honda, qui était parti de la position de pointe, n'était signalé qu'en 5-ème position à la fin du premier tour, puis 6-ème après son dépassement par Crutchlow. A l'orée du 7-ème tour, Lorenzo doubla Pedrosa à l'entrée du virage qui suit l'interminable ligne droite des stands et conserva cette position jusqu'au 12-ème passage, moment où Pedrosa le dépassa au freinage. Alors qu'il abordait le 13-ème tour avec 218/1000e de retard sur Pedrosa, Lorenzo a commis une petite erreur, écartant sa trajectoire dans le virage où il avait dépassé Pedrosa et perdant de précieux dixièmes de secondes. Un tour plus tard, il accusait 895/1000e sur le Catalan, mais fidèle à sa réputation, Lorenzo finit par refaire son retard au fil des tours. Il repassa Pedrosa au 20-ème pour ne plus se faire rejoindre jusqu'à l'arrivée. Stoner termine 4-ème, devant Crutchlow et l'Italien Valentino Rossi (Ducati), 7-ème après s'être débarrassé du jeune allemand Stefan Bradl (Honda LCR) mais après avoir buté sur Alvaro Bautista au guidon de la rapide Honda Gresini. Avec Belga.