"Je suis surtout content de gagner sur cette piste fantastique, avec une voiture qui était un plaisir à piloter, au fur et à mesure qu'elle s'allégeait de son essence. Je pensais juste à gagner cette course, et ça me fera encore un beau souvenir", a dit Vettel après la 31e arrivée victorieuse de sa carrière en F1, loin devant Fernando Alonso (Ferrari), à près de 17 secondes, et Lewis Hamilton (Mercedes), à 27 secondes.

C'est le même podium, dans l'ordre, qu'au Canada, avec trois champions du monde ayant réussi un sans-faute, sur une piste sèche, à 220 km/h de moyenne. Alonso, revenu de la 9e place sur la grille, et Hamilton, parti de la pole position, n'ont rien à se reprocher car Vettel était intouchable dimanche à Spa.

Parti en première ligne, Vettel a doublé dès le premier tour Hamilton, placé en pole position, à l'aspiration après le célèbre raidillon de l'Eau Rouge, puis il s'est échappé en tête et a fait une course parfaite.

Grâce à cette 5e victoire en dix courses terminées (abandon sur panne de boîte de vitesses à Silverstone), Vettel conforte sa place de leader. Il compte désormais 46 points d'avance sur Alonso, à huit manches de la fin, et profite aussi de l'abandon de Kimi Räikkönen (Lotus), sur problèmes de freins, alors qu'il était huitième. Le Finlandais, grand perdant du jour, est désormais 4e du championnat.

Les choses peuvent changer rapidement

L'Esapgnol Fernando Alonso (Ferrari) a terminé 2e du GP de Belgique de F1, remporté par l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull). "Ce week-end a été bon, car on a pu retrouver des sensations qu'on avait perdues en juillet", a déclaré Alonso après la course. "J'ai pu gagner des places en course et c'est extrêmement important pour le championnat de marquer beaucoup de points, après deux courses un peu frustrantes en juillet, deux cinquièmes places en Allemagne et en Hongrie, où nous n'étions pas dans le coup".

Vettel conforte sa place de leader du championnat du monde. Il possède désormais 46 points d'avance sur Alonso.

"J'ai encore perdu sept points (sur Vettel), mais quand ils (Red Bull Racing) dominent le week-end en faisant tout mieux que nous, ils méritent de gagner et tout ce que nous pouvons faire, c'est prendre un maximum de points en tirant le maximum de notre voiture. Pendant toute la course, j'étais entre deux et quatre dixièmes au tour (de Vettel), donc on méritait de finir deuxième. C'est quand même un résultat positif. Les choses peuvent changer rapidement et l'objectif est de faire comme l'an dernier, mais dans l'autre sens, car j'avais une belle avance après Monza. Si on arrive à gagner plusieurs courses d'affilée, comme l'a fait Sebastian (Vettel) en 2012, tout est possible", a dit le pilote espagnol.

Je n'ai rien pu faire quand Sebastian m'a doublé

Parti en pole position, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) n'a pas longtemps gardé la 1e place du Grand Prix de Belgique de F1, dimanche à Spa-Francorchamps. L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) l'a dépassé dans le 1er tour et a filé vers la victoire, Hamilton terminant 3e du 11e Grand Prix de la saison. "J'ai pris un bon départ et je suis bien sorti du premier virage, mais Sebastian (Vettel) m'a bien rattrapé dans Eau Rouge et je ne pouvais rien faire, ni arriver à le suivre après qu'il m'a doublé, donc il est parti devant et je n'ai rien pu faire", a expliqué Hamilton. "Chaque année, ici et à Monza, on arrive avec de nouvelles pièces, mais ça ne marche pas à tous les coups. Il est clair que ces gars ont fait un meilleur boulot que nous. Nous ne sommes pas aussi rapides qu'eux, ils étaient au-dessus du lot aujourd'hui, il faut juste qu'on travaille un peu plus pour les rattraper".

Classements du Championnat du monde de Formule 1 à l'issue du Grand Prix de Belgique, 11e manche (sur 19) de la saison 2013, couru dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps: Classement des pilotes:
1. Sebastian Vettel (All) 197 pts

2. Fernando Alonso (Esp) 151

3. Lewis Hamilton (G-B) 139

4. Kimi Räikkönen (Fin) 134

5. Mark Webber (Aus) 115

6. Nico Rosberg (All) 96

7. Felipe Massa (Bré) 67

8. Romain Grosjean (Fra) 53

9. Jenson Button (G-B) 47

10. Paul di Resta (G-B) 36

11. Adrian Sutil (All) 25

12. Sergio Pérez (Mex) 18

13. Jean-Eric Vergne (Fra) 13

14. Daniel Ricciardo (Aus) 12

15. Nico Hülkenberg (All) 7

16. Pastor Maldonado (Ven) 1

Classement des constructeurs:

1. Red Bull Racing 312 pts

2. Mercedes-AMG 235

3. Scuderia Ferrari 218

4. Lotus 187

5. McLaren-Mercedes 65

6. Force India 61

7. Scuderia Toro Rosso 25

8. Sauber 7

9. Williams 1

"Je suis surtout content de gagner sur cette piste fantastique, avec une voiture qui était un plaisir à piloter, au fur et à mesure qu'elle s'allégeait de son essence. Je pensais juste à gagner cette course, et ça me fera encore un beau souvenir", a dit Vettel après la 31e arrivée victorieuse de sa carrière en F1, loin devant Fernando Alonso (Ferrari), à près de 17 secondes, et Lewis Hamilton (Mercedes), à 27 secondes. C'est le même podium, dans l'ordre, qu'au Canada, avec trois champions du monde ayant réussi un sans-faute, sur une piste sèche, à 220 km/h de moyenne. Alonso, revenu de la 9e place sur la grille, et Hamilton, parti de la pole position, n'ont rien à se reprocher car Vettel était intouchable dimanche à Spa. Parti en première ligne, Vettel a doublé dès le premier tour Hamilton, placé en pole position, à l'aspiration après le célèbre raidillon de l'Eau Rouge, puis il s'est échappé en tête et a fait une course parfaite. Grâce à cette 5e victoire en dix courses terminées (abandon sur panne de boîte de vitesses à Silverstone), Vettel conforte sa place de leader. Il compte désormais 46 points d'avance sur Alonso, à huit manches de la fin, et profite aussi de l'abandon de Kimi Räikkönen (Lotus), sur problèmes de freins, alors qu'il était huitième. Le Finlandais, grand perdant du jour, est désormais 4e du championnat. Les choses peuvent changer rapidementL'Esapgnol Fernando Alonso (Ferrari) a terminé 2e du GP de Belgique de F1, remporté par l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull). "Ce week-end a été bon, car on a pu retrouver des sensations qu'on avait perdues en juillet", a déclaré Alonso après la course. "J'ai pu gagner des places en course et c'est extrêmement important pour le championnat de marquer beaucoup de points, après deux courses un peu frustrantes en juillet, deux cinquièmes places en Allemagne et en Hongrie, où nous n'étions pas dans le coup". Vettel conforte sa place de leader du championnat du monde. Il possède désormais 46 points d'avance sur Alonso. "J'ai encore perdu sept points (sur Vettel), mais quand ils (Red Bull Racing) dominent le week-end en faisant tout mieux que nous, ils méritent de gagner et tout ce que nous pouvons faire, c'est prendre un maximum de points en tirant le maximum de notre voiture. Pendant toute la course, j'étais entre deux et quatre dixièmes au tour (de Vettel), donc on méritait de finir deuxième. C'est quand même un résultat positif. Les choses peuvent changer rapidement et l'objectif est de faire comme l'an dernier, mais dans l'autre sens, car j'avais une belle avance après Monza. Si on arrive à gagner plusieurs courses d'affilée, comme l'a fait Sebastian (Vettel) en 2012, tout est possible", a dit le pilote espagnol. Je n'ai rien pu faire quand Sebastian m'a doubléParti en pole position, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) n'a pas longtemps gardé la 1e place du Grand Prix de Belgique de F1, dimanche à Spa-Francorchamps. L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) l'a dépassé dans le 1er tour et a filé vers la victoire, Hamilton terminant 3e du 11e Grand Prix de la saison. "J'ai pris un bon départ et je suis bien sorti du premier virage, mais Sebastian (Vettel) m'a bien rattrapé dans Eau Rouge et je ne pouvais rien faire, ni arriver à le suivre après qu'il m'a doublé, donc il est parti devant et je n'ai rien pu faire", a expliqué Hamilton. "Chaque année, ici et à Monza, on arrive avec de nouvelles pièces, mais ça ne marche pas à tous les coups. Il est clair que ces gars ont fait un meilleur boulot que nous. Nous ne sommes pas aussi rapides qu'eux, ils étaient au-dessus du lot aujourd'hui, il faut juste qu'on travaille un peu plus pour les rattraper".