La F1 sera donc encore bel et bien présente lors du dernier week-end d'août à Francorchamps. Etienne Davignon, président de Spa Grand Prix, a annoncé avoir signé un accord avec les responsables de la F1 portant sur 3 années supplémentaires. Il y aura un Grand Prix de Belgique chaque année, au moins jusqu'en 2015.

La discrétion est restée de mise sur les termes du contrat et l'impact financier pour la Région wallonne. Le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a répété que le prix du plateau avait diminué mais il s'est à nouveau refusé à donner le montant de cette diminution. Quelques précisions ont toutefois été apportées : ce prix ne sera pas indexé et la date du Grand Prix sera maintenue pour les trois éditions à venir (2013, 2014 et 2015).

Le Grand Prix de Belgique sera mis à profit pour la valorisation touristique de la Wallonie. Un clip vantant le patrimoine, l'histoire, les traditions folkloriques, la nature ou la gastronomie sera diffusé une minute avant le début de la retransmission de la compétition.

Dans d'autres circonstances, une telle opportunité serait impayable pour la Wallonie, a assuré le ministre du Tourisme, Paul Furlan. "On tourne largement autour du milliard de personnes qui vont voir ça", a ajouté M. Davignon.

Quant aux retombées économiques du Grand Prix pour la Wallonie, elles sont estimées à 43 millions d'euros, selon une étude du Ciriec, un centre d'études de l'Université de Liège.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La F1 sera donc encore bel et bien présente lors du dernier week-end d'août à Francorchamps. Etienne Davignon, président de Spa Grand Prix, a annoncé avoir signé un accord avec les responsables de la F1 portant sur 3 années supplémentaires. Il y aura un Grand Prix de Belgique chaque année, au moins jusqu'en 2015. La discrétion est restée de mise sur les termes du contrat et l'impact financier pour la Région wallonne. Le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a répété que le prix du plateau avait diminué mais il s'est à nouveau refusé à donner le montant de cette diminution. Quelques précisions ont toutefois été apportées : ce prix ne sera pas indexé et la date du Grand Prix sera maintenue pour les trois éditions à venir (2013, 2014 et 2015). Le Grand Prix de Belgique sera mis à profit pour la valorisation touristique de la Wallonie. Un clip vantant le patrimoine, l'histoire, les traditions folkloriques, la nature ou la gastronomie sera diffusé une minute avant le début de la retransmission de la compétition. Dans d'autres circonstances, une telle opportunité serait impayable pour la Wallonie, a assuré le ministre du Tourisme, Paul Furlan. "On tourne largement autour du milliard de personnes qui vont voir ça", a ajouté M. Davignon. Quant aux retombées économiques du Grand Prix pour la Wallonie, elles sont estimées à 43 millions d'euros, selon une étude du Ciriec, un centre d'études de l'Université de Liège. Sportfootmagazine.be, avec Belga