La presse internationale était uniname sur son jugement de l'épilogue du Grand Prix de Belgique, qualifié de farce. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a été déclaré vainqueur après avoir couvert quelques tours derrière la voiture de sécurité.

ROYAUME-UNI

Daily Mail

"Max Verstappen a remporté la farce d'un Grand Prix de Belgique - une procession derrière une voiture de sécurité pendant DEUX tours. La foule présente sur le circuit pluvieux de Spa-Francorchamps a attendu les résultats pendant trois heures et demie, tandis que les pilotes les mieux payés du monde sont restés dans leurs garages en attendant un temps plus clément."

Le Guardian

"Le Grand Prix de Belgique restera dans les annales comme une course et les honneurs ont été dûment attribués, mais il y avait peu de dignité dans la façon dont la Formule 1 a fait son travail lors d'un après-midi pluvieux à Spa-Francorchamps. Ce fut la course la plus courte de l'histoire de juste trois tours et 8 minutes, derrière la voiture de sécurité."

ITALIE

Gazzetta dello Sport

"La farce de Spa : voilà comment on finit par humilier la Formule 1. Il était possible de décider de ne pas courir en raison des conditions extrêmes, cela aurait été la décision la plus logique pour protéger les pilotes."

La Repubblica

"Le Grand Prix imaginaire - la dernière farce de la Formule 1 - à Spa ne sera pas couru, mais des points seront attribués."

Corriere della Sera

"La farce du Grand Prix fantôme - à Spa, l'argent et la tempête gagnent."

FRANCE

L'Équipe

"Formule Zér...eau. Au terme d'une interminable journée de pluie, la F1 s'est ridiculisée en offrant la victoire à Verstappen et un premier podium à Russell sans que le moindre mètre de course n'ait été réellement disputé"

AUTRICHE

Kronen Zeitung

"Le pilote Red Bull Max Verstappen a remporté dimanche un curieux Grand Prix de Belgique et a empoché pour cela la moitié des points du championnat du monde ! Cependant, la course, qui n'en était pas vraiment une, suscitera encore quelques discussions. Après un départ retardé de plus de trois heures en raison d'une forte pluie persistante, seuls deux tours ont été bouclés derrière la voiture de sécurité avant la tombée de la nuit pour obtenir un résultat au tableau d'affichage."

SUISSE

Blick

"Le temps presse. La pluie continue de frapper l'asphalte. Le GP de Belgique est depuis longtemps devenu un scandale. Les responsables tentent à tout prix d'obtenir un départ de course derrière la voiture de sécurité. Tout tourne autour des millions de la télé."

PAYS-BAS

Algemeen Dagblad

"Et merci...! Cinq points au championnat du monde repris sur Lewis Hamilton, après deux petits tours sous la pluie derrière la voiture de sécurité. Mais Max Verstappen ne se considère pas comme le vainqueur à Spa après une journée de perdue surtout pour les fans de course."

La presse internationale était uniname sur son jugement de l'épilogue du Grand Prix de Belgique, qualifié de farce. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a été déclaré vainqueur après avoir couvert quelques tours derrière la voiture de sécurité.ROYAUME-UNIDaily Mail"Max Verstappen a remporté la farce d'un Grand Prix de Belgique - une procession derrière une voiture de sécurité pendant DEUX tours. La foule présente sur le circuit pluvieux de Spa-Francorchamps a attendu les résultats pendant trois heures et demie, tandis que les pilotes les mieux payés du monde sont restés dans leurs garages en attendant un temps plus clément."Le Guardian"Le Grand Prix de Belgique restera dans les annales comme une course et les honneurs ont été dûment attribués, mais il y avait peu de dignité dans la façon dont la Formule 1 a fait son travail lors d'un après-midi pluvieux à Spa-Francorchamps. Ce fut la course la plus courte de l'histoire de juste trois tours et 8 minutes, derrière la voiture de sécurité."ITALIEGazzetta dello Sport"La farce de Spa : voilà comment on finit par humilier la Formule 1. Il était possible de décider de ne pas courir en raison des conditions extrêmes, cela aurait été la décision la plus logique pour protéger les pilotes."La Repubblica "Le Grand Prix imaginaire - la dernière farce de la Formule 1 - à Spa ne sera pas couru, mais des points seront attribués." Corriere della Sera "La farce du Grand Prix fantôme - à Spa, l'argent et la tempête gagnent." FRANCEL'Équipe "Formule Zér...eau. Au terme d'une interminable journée de pluie, la F1 s'est ridiculisée en offrant la victoire à Verstappen et un premier podium à Russell sans que le moindre mètre de course n'ait été réellement disputé"AUTRICHE Kronen Zeitung"Le pilote Red Bull Max Verstappen a remporté dimanche un curieux Grand Prix de Belgique et a empoché pour cela la moitié des points du championnat du monde ! Cependant, la course, qui n'en était pas vraiment une, suscitera encore quelques discussions. Après un départ retardé de plus de trois heures en raison d'une forte pluie persistante, seuls deux tours ont été bouclés derrière la voiture de sécurité avant la tombée de la nuit pour obtenir un résultat au tableau d'affichage."SUISSEBlick"Le temps presse. La pluie continue de frapper l'asphalte. Le GP de Belgique est depuis longtemps devenu un scandale. Les responsables tentent à tout prix d'obtenir un départ de course derrière la voiture de sécurité. Tout tourne autour des millions de la télé."PAYS-BASAlgemeen Dagblad"Et merci...! Cinq points au championnat du monde repris sur Lewis Hamilton, après deux petits tours sous la pluie derrière la voiture de sécurité. Mais Max Verstappen ne se considère pas comme le vainqueur à Spa après une journée de perdue surtout pour les fans de course."