Déjà vainqueur cette saison à Monaco, Webber, auteur d'une course parfaite, a doublé Alonso au 48e des 52 tours, grâce à ses pneus durs, alors que l'Espagnol était à ce moment-là obligé de rouler avec des pneus tendres, au terme d'une course disputée intégralement sur une piste sèche.

Grâce à cette 2e place, Alonso, parti en pole position, reste en tête du championnat du monde, avec 13 points d'avance sur Webber, qui est le seul autre pilote, avec Alonso, à avoir gagné deux Grands Prix depuis le début de cette saison 2012.

La stratégie de Webber, parti en pneus tendres pour finir en pneus durs, a été meilleure que la stratégie inverse adoptée par Alonso, qui lui a fait perdre beaucoup de temps en toute fin de course. Comme Red Bull, Ferrari fait un tir groupé très utile pour le championnat constructeurs, grâce à la 4e place du Brésilien Felipe Massa, l'autre pilote de la Scuderia.

Pérez demande à la FIA de calmer Maldonado

Le pilote mexicain de Sauber, Sergio Pérez, a demandé à la Fédération internationale de l'automobile (FIA) de calmer le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), qui a mis fin à sa course au Grand Prix de Grande-Bretagne de F1, dimanche sur le circuit de Silverstone.

"Pastor est un pilote qui ne respecte pas les autres pilotes, c'est un fait. Je ne comprends pas la manière dont il pilote", a dit Pérez, très énervé après l'accrochage avec Maldonado, au 12-ème tour, quand la BBC l'a interrogé après son retour au stand.

Maldonado avait déjà envoyé dans le mur le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), alors 3-ème de la course, au 56-ème et avant-dernier tour du GP d'Europe, il y a 15 jours, en écopant seulement de 20 secondes de pénalité en fin de course.

"J'espère que les commissaires de course vont pouvoir faire quelque chose parce que ça fait trois ou quatre courses qu'il (Maldonado) fait des choses (à d'autres pilotes)", a ajouté Pérez, 22 ans, auteur de deux podiums cette saison pour sa 2-ème saison de F1.

"Ce gars n'apprendra jamais s'ils (les commissaires) ne font pas quelque chose, parce que c'est un pilote très dangereux et il peut faire mal à quelqu'un", a estimé Pérez, pour qui "tous les pilotes sont préoccupés" par Maldonado.

"Il ne sait pas qu'on risque notre vie et n'a aucun respect du tout", a conclu le Mexicain.

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Déjà vainqueur cette saison à Monaco, Webber, auteur d'une course parfaite, a doublé Alonso au 48e des 52 tours, grâce à ses pneus durs, alors que l'Espagnol était à ce moment-là obligé de rouler avec des pneus tendres, au terme d'une course disputée intégralement sur une piste sèche. Grâce à cette 2e place, Alonso, parti en pole position, reste en tête du championnat du monde, avec 13 points d'avance sur Webber, qui est le seul autre pilote, avec Alonso, à avoir gagné deux Grands Prix depuis le début de cette saison 2012. La stratégie de Webber, parti en pneus tendres pour finir en pneus durs, a été meilleure que la stratégie inverse adoptée par Alonso, qui lui a fait perdre beaucoup de temps en toute fin de course. Comme Red Bull, Ferrari fait un tir groupé très utile pour le championnat constructeurs, grâce à la 4e place du Brésilien Felipe Massa, l'autre pilote de la Scuderia. Pérez demande à la FIA de calmer Maldonado Le pilote mexicain de Sauber, Sergio Pérez, a demandé à la Fédération internationale de l'automobile (FIA) de calmer le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), qui a mis fin à sa course au Grand Prix de Grande-Bretagne de F1, dimanche sur le circuit de Silverstone. "Pastor est un pilote qui ne respecte pas les autres pilotes, c'est un fait. Je ne comprends pas la manière dont il pilote", a dit Pérez, très énervé après l'accrochage avec Maldonado, au 12-ème tour, quand la BBC l'a interrogé après son retour au stand. Maldonado avait déjà envoyé dans le mur le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), alors 3-ème de la course, au 56-ème et avant-dernier tour du GP d'Europe, il y a 15 jours, en écopant seulement de 20 secondes de pénalité en fin de course. "J'espère que les commissaires de course vont pouvoir faire quelque chose parce que ça fait trois ou quatre courses qu'il (Maldonado) fait des choses (à d'autres pilotes)", a ajouté Pérez, 22 ans, auteur de deux podiums cette saison pour sa 2-ème saison de F1. "Ce gars n'apprendra jamais s'ils (les commissaires) ne font pas quelque chose, parce que c'est un pilote très dangereux et il peut faire mal à quelqu'un", a estimé Pérez, pour qui "tous les pilotes sont préoccupés" par Maldonado. "Il ne sait pas qu'on risque notre vie et n'a aucun respect du tout", a conclu le Mexicain. Sportfootmagzine.be, avec Belga