S'il se dit "ravi" d'avoir l'Espagnol Fernando Alonso, qui "a un peu" de Niki Lauda et Michael Schumacher, le patron de la Scuderia concède que l'Allemand Sebastian Vettel, triple champion du monde en titre de F1, "est un pilote potentiel de Ferrari à l'avenir".

"Il (Vettel) est jeune, il a les pieds sur terre et a une incroyable rage de vaincre", estime-t-il. "(Michael) Schumacher me l'avait signalé il y a quatre ans, lorsqu'il le suivait en karting. Et je dois dire qu'il avait raison".

En revanche, Montezemolo a réaffirmé que "ce serait difficile d'avoir ensemble Alonso et Vettel" car "quand vous avez le meilleur pilote du monde, il faut lui offrir les conditions optimales".

Alonso, 31 ans, est en contrat avec Ferrari jusqu'en 2016 et Vettel, de six ans son cadet, est lié jusqu'en 2014 avec Red Bull, l'écurie avec laquelle il a remporté les trois derniers titres de champion du monde.

S'il se dit "ravi" d'avoir l'Espagnol Fernando Alonso, qui "a un peu" de Niki Lauda et Michael Schumacher, le patron de la Scuderia concède que l'Allemand Sebastian Vettel, triple champion du monde en titre de F1, "est un pilote potentiel de Ferrari à l'avenir". "Il (Vettel) est jeune, il a les pieds sur terre et a une incroyable rage de vaincre", estime-t-il. "(Michael) Schumacher me l'avait signalé il y a quatre ans, lorsqu'il le suivait en karting. Et je dois dire qu'il avait raison". En revanche, Montezemolo a réaffirmé que "ce serait difficile d'avoir ensemble Alonso et Vettel" car "quand vous avez le meilleur pilote du monde, il faut lui offrir les conditions optimales". Alonso, 31 ans, est en contrat avec Ferrari jusqu'en 2016 et Vettel, de six ans son cadet, est lié jusqu'en 2014 avec Red Bull, l'écurie avec laquelle il a remporté les trois derniers titres de champion du monde.