Derrière le podium Hamilton-Pérez-Alonso suivent pour les points Massa, Raikkonen, Schumacher, Rosberg, Di Resta, Kobayashi et Senna, aux termes des 53 tours du Grand Prix de Monza.

Objectif manqué donc pour Jérôme D'Ambrosio (Lotus-Renault) 13-ème à 1:15.861 du vainqueur.

C'est la 3-ème victoire d'Hamilton cette saison, après le GP du Canada en juin et le GP de Hongrie fin juillet. Elle lui permet de se replacer dans la course au titre, alors qu'Alonso conforte son avance grâce aux abandons en fin de course des deux pilotes Red Bull, l'Allemand Sebastian Vettel qui s'arrêta au 47-ème des 53 tours à la demande de son équipe, et l'Australien Mark Webber, en panne à 3 tours de la fin.

Hamilton a quasiment mené de bout en bout, sauf quand Pérez a brièvement pris la tête de la course à la faveur des changements de pneus. Le Mexicain a terminé en trombe, dépassant les deux Ferrari pour monter sur son 3-ème podium de la saison, alors qu'il était parti de la 12-ème place sur la grille.

Alonso, parti de la 10-ème place, a failli tout perdre lors d'un dépassement très risqué sur Vettel qui a ensuite coûté une pénalité sévère à l'Allemand et l'a fait chuter au classement.

Hamilton fait l'autre bonne opération du jour en reprenant dix points à Alonso, grâce à cette 20-ème victoire de sa carrière.

Hamilton : "Une journée fantastique"

Lewis Hamilton a accumulé les superlatifs, parlant notamment d'une "journée fantastique" dans un pays qu'il "apprécie beaucoup", depuis "l'âge de 13 ans", et sur un circuit où "beaucoup de grands pilotes ont gagné" avant lui.

"C'est très spécial de gagner ici. J'ai essayé de parler italien sur le podium, mais personne n'a entendu. C'est une expérience incroyable de venir ici, je viens depuis l'âge de 13 ans, j'ai rencontré beaucoup de gens, j'aime la culture, la nourriture. J'avais un drapeau italien sur mon casque, comme marque de respect, et comme c'est un circuit historique, même en pilotant, je pensais à tous les grands pilotes qui avaient gagné ici. Je n'avais pas eu les meilleurs résultats ici dans le passé, j'ai gagné aujourd'hui et c'est comme une cerise sur le gâteau. J'espère que la tendance s'est inversée et que j'aurai encore plus de soutien ici dans l'avenir. C'est vraiment une journée fantastique et je suis très content de voir Fernando (Alonso) sur le podium à côté de moi. Il a été deux fois champion du monde, il est incroyable, et j'adore me battre avec lui sur la piste, j'espère qu'on aura encore beaucoup de belles bagarres".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Derrière le podium Hamilton-Pérez-Alonso suivent pour les points Massa, Raikkonen, Schumacher, Rosberg, Di Resta, Kobayashi et Senna, aux termes des 53 tours du Grand Prix de Monza. Objectif manqué donc pour Jérôme D'Ambrosio (Lotus-Renault) 13-ème à 1:15.861 du vainqueur. C'est la 3-ème victoire d'Hamilton cette saison, après le GP du Canada en juin et le GP de Hongrie fin juillet. Elle lui permet de se replacer dans la course au titre, alors qu'Alonso conforte son avance grâce aux abandons en fin de course des deux pilotes Red Bull, l'Allemand Sebastian Vettel qui s'arrêta au 47-ème des 53 tours à la demande de son équipe, et l'Australien Mark Webber, en panne à 3 tours de la fin. Hamilton a quasiment mené de bout en bout, sauf quand Pérez a brièvement pris la tête de la course à la faveur des changements de pneus. Le Mexicain a terminé en trombe, dépassant les deux Ferrari pour monter sur son 3-ème podium de la saison, alors qu'il était parti de la 12-ème place sur la grille. Alonso, parti de la 10-ème place, a failli tout perdre lors d'un dépassement très risqué sur Vettel qui a ensuite coûté une pénalité sévère à l'Allemand et l'a fait chuter au classement.Hamilton fait l'autre bonne opération du jour en reprenant dix points à Alonso, grâce à cette 20-ème victoire de sa carrière.Hamilton : "Une journée fantastique" Lewis Hamilton a accumulé les superlatifs, parlant notamment d'une "journée fantastique" dans un pays qu'il "apprécie beaucoup", depuis "l'âge de 13 ans", et sur un circuit où "beaucoup de grands pilotes ont gagné" avant lui. "C'est très spécial de gagner ici. J'ai essayé de parler italien sur le podium, mais personne n'a entendu. C'est une expérience incroyable de venir ici, je viens depuis l'âge de 13 ans, j'ai rencontré beaucoup de gens, j'aime la culture, la nourriture. J'avais un drapeau italien sur mon casque, comme marque de respect, et comme c'est un circuit historique, même en pilotant, je pensais à tous les grands pilotes qui avaient gagné ici. Je n'avais pas eu les meilleurs résultats ici dans le passé, j'ai gagné aujourd'hui et c'est comme une cerise sur le gâteau. J'espère que la tendance s'est inversée et que j'aurai encore plus de soutien ici dans l'avenir. C'est vraiment une journée fantastique et je suis très content de voir Fernando (Alonso) sur le podium à côté de moi. Il a été deux fois champion du monde, il est incroyable, et j'adore me battre avec lui sur la piste, j'espère qu'on aura encore beaucoup de belles bagarres". Sportfootmagazine.be, avec Belga