Confortant plus que jamais sa place de leader au classement mondial des pilotes, Sebastian Vettel s'est imposé devant les deux Lotus, du Finlandais Kimi Raikkonen, 2e, et du Français Romain Grosjean, 3e. L'Allemand Nico Hulkenberg (Sauber) a pris la 4e place et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) complète le top 5.

Après 37 tours des 55 tours, puis du 39e au 41e, la course avait été neutralisée deux fois de suite suite d'abord à une crevaison spectaculaire sur la McLaren du Mexicain Sergio Pérez, puis un incendie sur la Red Bull de Mark Webber.

C'est la 8e victoire de la saison pour Sebastian Vettel, la 4e d'affilée - la 5e sur les 6 derniers Grand Prix - et la 34e de sa carrière. L'Allemand, déjà triple champion du monde en titre, assoit encore plus sa domination sur le championnat du monde.

Vettel (272 points) devance désormais de 77 points l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), 6e dimanche.

Confortant plus que jamais sa place de leader au classement mondial des pilotes, Sebastian Vettel s'est imposé devant les deux Lotus, du Finlandais Kimi Raikkonen, 2e, et du Français Romain Grosjean, 3e. L'Allemand Nico Hulkenberg (Sauber) a pris la 4e place et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) complète le top 5. Après 37 tours des 55 tours, puis du 39e au 41e, la course avait été neutralisée deux fois de suite suite d'abord à une crevaison spectaculaire sur la McLaren du Mexicain Sergio Pérez, puis un incendie sur la Red Bull de Mark Webber. C'est la 8e victoire de la saison pour Sebastian Vettel, la 4e d'affilée - la 5e sur les 6 derniers Grand Prix - et la 34e de sa carrière. L'Allemand, déjà triple champion du monde en titre, assoit encore plus sa domination sur le championnat du monde. Vettel (272 points) devance désormais de 77 points l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), 6e dimanche.