Parti en pole position, Rosberg était 2e derrière Hamilton au premier virage, car l'Anglais a pris un meilleur départ que lui. Puis au 24e tour, Rosberg a commencé à perdre de la puissance moteur, laissant Hamilton s'échapper en tête.

Il a ensuite plongé au classement mais a tenu à aller au bout de cette course remportée par son grand rival. Grâce à cette 11e victoire de la saison, en 19 GP, Hamilton termine la saison avec 67 points d'avance sur Rosberg car les points étaient doublés pour cette dernière manche, et cela pour la première fois depuis la création du Championnat du monde en 1950.

Le podium a été complété par les deux pilotes des Williams à moteur Mercedes, le Brésilien Felipe Massa et le Finlandais Valtteri Bottas. Leur écurie termine 3e du championnat constructeurs, derrière Mercedes-AMG et Red Bull Racing. Le scénario catastrophe que souhaitait éviter Toto Wolff, le Team Principal de Mercedes-AMG, s'est donc produit, et le duel entre les deux pilotes des Flèches d'Argent, qui avait duré toute la saison, n'a pas pu aller à son terme.

Il aurait fallu que Rosberg gagne et qu'Hamilton ne fasse pas mieux que 3e pour que l'Allemand soit sacré. Parmi les champions du monde en activité, Hamilton rejoint dans les annales de la F1 l'Espagnol Fernando Alonso, sacré en 2005 et 2006 chez Renault. Il est encore à deux longueurs de Sebastian Vettel, 8e de ce GP d'Abou Dhabi et quadruple champion du monde.

Parti en pole position, Rosberg était 2e derrière Hamilton au premier virage, car l'Anglais a pris un meilleur départ que lui. Puis au 24e tour, Rosberg a commencé à perdre de la puissance moteur, laissant Hamilton s'échapper en tête. Il a ensuite plongé au classement mais a tenu à aller au bout de cette course remportée par son grand rival. Grâce à cette 11e victoire de la saison, en 19 GP, Hamilton termine la saison avec 67 points d'avance sur Rosberg car les points étaient doublés pour cette dernière manche, et cela pour la première fois depuis la création du Championnat du monde en 1950. Le podium a été complété par les deux pilotes des Williams à moteur Mercedes, le Brésilien Felipe Massa et le Finlandais Valtteri Bottas. Leur écurie termine 3e du championnat constructeurs, derrière Mercedes-AMG et Red Bull Racing. Le scénario catastrophe que souhaitait éviter Toto Wolff, le Team Principal de Mercedes-AMG, s'est donc produit, et le duel entre les deux pilotes des Flèches d'Argent, qui avait duré toute la saison, n'a pas pu aller à son terme. Il aurait fallu que Rosberg gagne et qu'Hamilton ne fasse pas mieux que 3e pour que l'Allemand soit sacré. Parmi les champions du monde en activité, Hamilton rejoint dans les annales de la F1 l'Espagnol Fernando Alonso, sacré en 2005 et 2006 chez Renault. Il est encore à deux longueurs de Sebastian Vettel, 8e de ce GP d'Abou Dhabi et quadruple champion du monde.