Hamilton, grâce à cette 5e victoire d'affilée et la 10e cette saison, compte en effet désormais 24 points d'avance sur Rosberg et a pris une option supplémentaire sur le titre suprême, même si le suspense durera jusqu'à la finale d'Abou Dhabi, le 23 novembre, qui rapportera 50 points au vainqueur.

Le podium a été complété par l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull), également 3e du championnat pilotes derrière les deux intouchables pilotes des Flèches d'Argent, auteurs de leur 10e doublé de la saison. Ricciardo a terminé devant les Williams de Felipe Massa et Valtteri Bottas, suivies à plus d'une minute de la Ferrari de Fernando Alonso.

Grâce à cette 32e victoire en F1, Hamilton, déjà sacré champion du monde en 2008 chez McLaren, dépasse son compatriote Nigel Mansell et devient le pilote britannique le plus souvent victorieux en F1.

Six ans jour pour jour après son premier titre de champion du monde, obtenu en 2008 au GP du Brésil, Hamilton a montré une fois de plus, en gérant parfaitement ses pneus et son carburant, puis en réussissant un dépassement parfait sur Rosberg, peu avant la mi-course, qu'il a ce petit quelque chose en plus qui fait la différence entre les très bons pilotes et les "superstars" de la F1.

Hamilton, grâce à cette 5e victoire d'affilée et la 10e cette saison, compte en effet désormais 24 points d'avance sur Rosberg et a pris une option supplémentaire sur le titre suprême, même si le suspense durera jusqu'à la finale d'Abou Dhabi, le 23 novembre, qui rapportera 50 points au vainqueur.Le podium a été complété par l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull), également 3e du championnat pilotes derrière les deux intouchables pilotes des Flèches d'Argent, auteurs de leur 10e doublé de la saison. Ricciardo a terminé devant les Williams de Felipe Massa et Valtteri Bottas, suivies à plus d'une minute de la Ferrari de Fernando Alonso.Grâce à cette 32e victoire en F1, Hamilton, déjà sacré champion du monde en 2008 chez McLaren, dépasse son compatriote Nigel Mansell et devient le pilote britannique le plus souvent victorieux en F1.Six ans jour pour jour après son premier titre de champion du monde, obtenu en 2008 au GP du Brésil, Hamilton a montré une fois de plus, en gérant parfaitement ses pneus et son carburant, puis en réussissant un dépassement parfait sur Rosberg, peu avant la mi-course, qu'il a ce petit quelque chose en plus qui fait la différence entre les très bons pilotes et les "superstars" de la F1.