Déjà en pole position la semaine dernière en Australie, pour la 1re manche de la saison, Hamilton avait raté son départ puis terminé 3e d'une course remportée par son coéquipier et compatriote Jenson Button, dans l'autre McLaren. C'est la 21e de sa carrière en F1, lui qui a été sacré en 2008.

Hamilton est le seul des six champions du monde engagés cette saison en F1 à n'avoir jamais gagné à Sepang. Il partira dimanche sur la première ligne à côté de Button, comme en Australie.

La deuxième ligne sera constituée de deux vétérans, le septuple champion du monde allemand Michael Schumacher (Mercedes), 43 ans, et l'Australien Mark Webber (Red Bull).

Le double champion du monde allemand Sebastian Vettel, a dû se contenter de la 6e place de ces qualifications, comme en Australie, et partira donc en 3e ligne. Le Français Romain Grosjean (Lotus-Renault), 7e chrono, partira à côté de Vettel en raison de la pénalité de cinq places infligée à son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen, 5e temps, mais qui a dû changer de boîte de vitesses vendredi soir.

SportMagazine.be, avec Belga.

Déjà en pole position la semaine dernière en Australie, pour la 1re manche de la saison, Hamilton avait raté son départ puis terminé 3e d'une course remportée par son coéquipier et compatriote Jenson Button, dans l'autre McLaren. C'est la 21e de sa carrière en F1, lui qui a été sacré en 2008. Hamilton est le seul des six champions du monde engagés cette saison en F1 à n'avoir jamais gagné à Sepang. Il partira dimanche sur la première ligne à côté de Button, comme en Australie. La deuxième ligne sera constituée de deux vétérans, le septuple champion du monde allemand Michael Schumacher (Mercedes), 43 ans, et l'Australien Mark Webber (Red Bull). Le double champion du monde allemand Sebastian Vettel, a dû se contenter de la 6e place de ces qualifications, comme en Australie, et partira donc en 3e ligne. Le Français Romain Grosjean (Lotus-Renault), 7e chrono, partira à côté de Vettel en raison de la pénalité de cinq places infligée à son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen, 5e temps, mais qui a dû changer de boîte de vitesses vendredi soir. SportMagazine.be, avec Belga.