Deuxième de sa série derrière en 1:48.06 derrière le tenant du titre, l'Allemand Paul Biedermann (1:46.62, meilleur temps des séries), Pieter Timmers a signé le sixième meilleur chrono des qualifications.

Glenn Surgeloose a terminé sixième de sa série en 1:49.11. Il se qualifie avec le 19e temps des séries, car seuls deux nageurs par pays peuvent avancer au tour suivant, ce qui laisse sur le carreau les Allemands Robin Backhaus (1:48.28) et Yannick Lebherz (1:48.70) et le Russe Vlacheslav Andrusenko (1:48.96).

"Au début de la saison", rappelle Surgeloose, "l'objectif était bien d'aller en finale du 200m libre, mais après mon opération de l'appendicite début mai, j'ai dû revoir mes ambitions à la baisse et viser une demi-finale. C'est fait, et j'en suis heureux, même si ce fut tout juste. Je peux nager plus vite en demi-finales, mais rejoindre la finale n'est pas réaliste. Je vais essayer de nager du mieux que je peux en faisant surtout une course bien équilibrée. Ce serait bien de descendre sous la 1:49 car aux championnats de Belgique à Charleroi fin juillet j'avais dû me contenter d'1:53." Les demi-finales auront lieu mardi à 19h15.

Louis Croenen (1:49.25) et Emmanuel Vanluchene (1:49.93) sont eux éliminés avec respectivement le 21e et le 31e chrono. "Je suis content de mon chrono", a expliqué Louis Croenen. "Je peux me concentrer pleinement sur le 200m papillon mercredi avec le plein de confiance et l'impression d'avoir réussi une bonne répétition générale. C'est bien aussi d'avoir nagé une première fois, c'est la meilleure manière de savoir si tu es prêt pour ta distance de prédilection. En plus, je suis 3e Belge sur le 200m libre et cela me donne de la confiance pour le relais 4x200m libre de samedi".

100m brasse : Fanny Lecluyse sixième de sa série et qualifiée pour les demi-finales

Chez nos nageuses, Fanny Lecluyse s'est qualifiée pour les demi-finales du 100m brasse. Ce mardi matin, elle a réalisé le 14e temps des séries, terminant sixième de sa série en 1:08.97. Un temps suffisant pour se hisser en demi-finales, prévues mardi en fin d'après-midi (18h38).

"Cela fait du bien", a expliqué la nageuse mouscronnoise. "Rejoindre les demi-finales était notre premier objectif. Et juste en-dessous de mon record personnel. Cela enlève un peu de pression pour le 200m brasse de jeudi. Aller en finale du 100m brasse, ce sera difficile. Il faudrait nager en 1:07. Je dois aller plus vite donc en demi-finales. Un record personnel serait bien, mais je ne pense pas à un record de Belgique (1:08.36, détenu par Kim Janssens depuis les Mondiaux de Barcelone en 2013). Il ne faut pas oublier que je viens de 1:11 l'année dernière et que ce matin je fais déjà moins de 1:09."

Seize nageuses sont qualifiées. C'est l'Italienne Arianna Castiglioni a signé le meilleur temps des séries (1:07.50).

Cette deuxième journée se terminera pour les nageurs belges par les demi-finales du 200m libre (19h15). Pieter Timmers et Glenn Surgeloose tenteront de décrocher un ticket pour la finale.

Deuxième de sa série derrière en 1:48.06 derrière le tenant du titre, l'Allemand Paul Biedermann (1:46.62, meilleur temps des séries), Pieter Timmers a signé le sixième meilleur chrono des qualifications. Glenn Surgeloose a terminé sixième de sa série en 1:49.11. Il se qualifie avec le 19e temps des séries, car seuls deux nageurs par pays peuvent avancer au tour suivant, ce qui laisse sur le carreau les Allemands Robin Backhaus (1:48.28) et Yannick Lebherz (1:48.70) et le Russe Vlacheslav Andrusenko (1:48.96). "Au début de la saison", rappelle Surgeloose, "l'objectif était bien d'aller en finale du 200m libre, mais après mon opération de l'appendicite début mai, j'ai dû revoir mes ambitions à la baisse et viser une demi-finale. C'est fait, et j'en suis heureux, même si ce fut tout juste. Je peux nager plus vite en demi-finales, mais rejoindre la finale n'est pas réaliste. Je vais essayer de nager du mieux que je peux en faisant surtout une course bien équilibrée. Ce serait bien de descendre sous la 1:49 car aux championnats de Belgique à Charleroi fin juillet j'avais dû me contenter d'1:53." Les demi-finales auront lieu mardi à 19h15. Louis Croenen (1:49.25) et Emmanuel Vanluchene (1:49.93) sont eux éliminés avec respectivement le 21e et le 31e chrono. "Je suis content de mon chrono", a expliqué Louis Croenen. "Je peux me concentrer pleinement sur le 200m papillon mercredi avec le plein de confiance et l'impression d'avoir réussi une bonne répétition générale. C'est bien aussi d'avoir nagé une première fois, c'est la meilleure manière de savoir si tu es prêt pour ta distance de prédilection. En plus, je suis 3e Belge sur le 200m libre et cela me donne de la confiance pour le relais 4x200m libre de samedi". 100m brasse : Fanny Lecluyse sixième de sa série et qualifiée pour les demi-finales Chez nos nageuses, Fanny Lecluyse s'est qualifiée pour les demi-finales du 100m brasse. Ce mardi matin, elle a réalisé le 14e temps des séries, terminant sixième de sa série en 1:08.97. Un temps suffisant pour se hisser en demi-finales, prévues mardi en fin d'après-midi (18h38). "Cela fait du bien", a expliqué la nageuse mouscronnoise. "Rejoindre les demi-finales était notre premier objectif. Et juste en-dessous de mon record personnel. Cela enlève un peu de pression pour le 200m brasse de jeudi. Aller en finale du 100m brasse, ce sera difficile. Il faudrait nager en 1:07. Je dois aller plus vite donc en demi-finales. Un record personnel serait bien, mais je ne pense pas à un record de Belgique (1:08.36, détenu par Kim Janssens depuis les Mondiaux de Barcelone en 2013). Il ne faut pas oublier que je viens de 1:11 l'année dernière et que ce matin je fais déjà moins de 1:09." Seize nageuses sont qualifiées. C'est l'Italienne Arianna Castiglioni a signé le meilleur temps des séries (1:07.50). Cette deuxième journée se terminera pour les nageurs belges par les demi-finales du 200m libre (19h15). Pieter Timmers et Glenn Surgeloose tenteront de décrocher un ticket pour la finale.