"Je suis venu à Berlin pour améliorer ce record, mais je ne pensais jamais pouvoir le faire dès les séries", a expliqué Buys après sa performance. "C'est particulièrement encourageant de commencer un Euro de cette manière. Cette 5e place en séries me fait rêver à une médaille, mais je suis réaliste et j'ai assez d'expérience que pour savoir qu'il ne faut pas s'emballer trop vite. D'abord nager une bonne demi-finale et puis on verra ensuite. Le bassin ici à Berlin a quelque chose de spécial, notamment avec des plots de départ noirs, et cela me plait vraiment bien." Les demi-finales se dérouleront en fin d'après-midi.

Le relais 4x100 en finale, Heersbrandt en demi-finales du 50m papillon, un 400m libre plein de surprises

Chez les hommes, François Heersbrandt s'est qualifié pour les demi-finales du 50m papillon. Quatrième de sa série en 23.95, François Heersbrandt a réalisé le 12e temps total des qualifications, suffisant pour avancer au tour suivant. Les demi-finales auront en début de soirée (19h00).

Moins de chance hélas pour Lander Hendrick. Premier Belge à plonger dans le bassin du Vélodrome de Berlin, il a été éliminé en séries du 400m libre. Lander Hendrickx a terminé 8e de sa série en 3:54.67. Il signe le 32e temps des séries, alors qu'il devait se classer dans les huit premiers pour se hisser en finale. Cette première épreuve a été marquée par les éliminations dès les séries de l'Allemand Paul Biedermann, tenant du titre, et du Français Yannick Agnel, champion olympique du 200m libre.

Enfin, les Belges du 4x100m ont réussi à se qualifier en finale, en réalisant le cinquième temps de leur série en 3 :16.51. Le relais belge (composé de Jasper Aerents, Emmanuel Vanluchene, Glenn Surgeloose et Pieter Timmers) n'a été devancé que par la Russie (3:14.17, meilleur temps des finalistes) et la France (3:16.24).

Troisièmes après le premier relais de Jasper Aerents (49.60), les Belges n'ont plus quitté cette position et se sont qualifiés sans difficulté pour la finale prévue en début de soirée (19h20). Emmanuel Vanluchene a nagé en 49.38, Glenn Surgeloose en 48.96 et Pieter Timmers en 48.57.Outre la Russie et la France, la Belgique aura pour adversaire en finale l'Italie (3:14.38), la Pologne (3:15.78), l'Espagne (3:17.47), Israël (3:18.95) et la Lituanie (3:19.91).

"Je suis venu à Berlin pour améliorer ce record, mais je ne pensais jamais pouvoir le faire dès les séries", a expliqué Buys après sa performance. "C'est particulièrement encourageant de commencer un Euro de cette manière. Cette 5e place en séries me fait rêver à une médaille, mais je suis réaliste et j'ai assez d'expérience que pour savoir qu'il ne faut pas s'emballer trop vite. D'abord nager une bonne demi-finale et puis on verra ensuite. Le bassin ici à Berlin a quelque chose de spécial, notamment avec des plots de départ noirs, et cela me plait vraiment bien." Les demi-finales se dérouleront en fin d'après-midi.Le relais 4x100 en finale, Heersbrandt en demi-finales du 50m papillon, un 400m libre plein de surprises Chez les hommes, François Heersbrandt s'est qualifié pour les demi-finales du 50m papillon. Quatrième de sa série en 23.95, François Heersbrandt a réalisé le 12e temps total des qualifications, suffisant pour avancer au tour suivant. Les demi-finales auront en début de soirée (19h00). Moins de chance hélas pour Lander Hendrick. Premier Belge à plonger dans le bassin du Vélodrome de Berlin, il a été éliminé en séries du 400m libre. Lander Hendrickx a terminé 8e de sa série en 3:54.67. Il signe le 32e temps des séries, alors qu'il devait se classer dans les huit premiers pour se hisser en finale. Cette première épreuve a été marquée par les éliminations dès les séries de l'Allemand Paul Biedermann, tenant du titre, et du Français Yannick Agnel, champion olympique du 200m libre. Enfin, les Belges du 4x100m ont réussi à se qualifier en finale, en réalisant le cinquième temps de leur série en 3 :16.51. Le relais belge (composé de Jasper Aerents, Emmanuel Vanluchene, Glenn Surgeloose et Pieter Timmers) n'a été devancé que par la Russie (3:14.17, meilleur temps des finalistes) et la France (3:16.24). Troisièmes après le premier relais de Jasper Aerents (49.60), les Belges n'ont plus quitté cette position et se sont qualifiés sans difficulté pour la finale prévue en début de soirée (19h20). Emmanuel Vanluchene a nagé en 49.38, Glenn Surgeloose en 48.96 et Pieter Timmers en 48.57.Outre la Russie et la France, la Belgique aura pour adversaire en finale l'Italie (3:14.38), la Pologne (3:15.78), l'Espagne (3:17.47), Israël (3:18.95) et la Lituanie (3:19.91).