L'équipe d'Allemagne messieurs a remporté la finale du Championnat d'Europe de hockey disputé à Boom, dimanche, après la victoire de leurs homologues féminines samedi. La Mannschaft a anéanti les espoirs belges en prenant le meilleur sur les Red Lions (3-1). La Belgique, qui ne visait rien de moins que la victoire finale lors de cet Euro, est bien rentrée dans la finale et a maintenu les Allemands constamment sous pression lors des 35 premières minutes. Malheureusement pour eux, les hommes de Marc Lammers ne parvenaient pas à concrétiser cette domination au marquoir et le repos était atteint sur un score vierge.

Les Red Lions continuèrent leur pressing et se voyaient récompensés via l'inévitable Tom Boon, qui inscrivait son cinquième but du tournoi sur un tir entaché d'un backstick non sanctionné par les arbitres. Les Allemands revenaient cependant très rapidement au score et prenaient ensuite l'avantage. Alors que le score était de 2-1, un shoot surpuissant de Sébastien Dockier s'écrasait sur le cadre du but. Quelques secondes plus tard, l'Allemagne réussissait le break et enterrait les derniers espoirs belges.

La première nation mondiale a ainsi conservé le sacre continental, qu'elle a décroché à Boom pour la huitième fois. La Belgique a quant à elle obtenu la première médaille d'argent de son histoire.

Plus tôt dans la journée, les Pays-Bas avaient écarté l'Angleterre du podium sur le score de 3-2. Les derniers matchs de classement voyaient l'Espagne (5e) et l'Irlande (6e) assurer leur maintien en division A. La Pologne (7e) et la République tchèque (8e) sont quant à elles reléguées.

En ce qui concerne les récompenses individuelles, le Néerlandais Kemperman a été désigné meilleur joueur du tournoi. Le meilleur gardien est le Tchèque Neusser et le classement des buteurs est revenu à l'Espagnol Tubau.

"Sur des petits détails"

Marc Lammers, le coach de l'équipe nationale belge estime que les faits de match n'ont pas été en faveur de son équipe. "Cela s'est joué sur de petits détails, comme souvent lors d'une finale", a-t-il commenté.

Le technicien néerlandais déplorait également le manque de réalisme de ses joueurs en première mi-temps, lors de laquelle les Red Lions ont dominé les débats. "Nous avons raté trop d'occasions. En outre, la perte de Simon Gougnard durant de longues minutes à la suite d'un violent contact avec un joueur allemand a limité nos solutions dans l'entrejeu. En seconde période, les détails n'ont pas tourné en notre faveur. Il y a notamment un penalty-corner qui nous a été refusé alors qu'il semblait évident pour l'ensemble du stade. Et puis évidemment, le tournant du match, quand les Allemands inscrivent le troisième but quelques secondes après que la frappe de Sébastien Dockier s'est écrasée sur la barre. Mais il faut reconnaître que l'équipe allemande a été très forte, surtout en deuxième mi-temps."

Marc Lammers s'est dit globalement content et fier du comportement de ses joueurs durant l'ensemble de la semaine. "Nous allons intégrer le top 5 au classement mondial. On a franchi une étape supplémentaire", a-t-il conclu.

"Il nous a manqué un petit brin de chance"

Tom Boon, l'unique buteur belge de la finale du Championnat d'Europe de hockey disputé à Boom, estime qu'il a manqué à la Belgique "un petit brin de chance" pour s'imposer face à l'Allemagne, dimanche. "On était venu pour gagner le tournoi, c'est donc une grosse déception, mais on est assez fier de ce qu'on a fait tout au long de la semaine. Ce dimanche, on a réalisé une grosse première mi-temps et maintenu les Allemands sous pression pendant les 35 premières minutes. C'est en première mi-temps, en ne marquant pas, qu'on perd le match. Après, la différence s'est faite sur des détails, il nous a manqué ce petit truc et ils s'en sont sortis à l'Allemande. C'est une équipe qui a beaucoup d'expérience et déjà tout gagné. Il ne faut pas oublier qu'on disputait quant à nous notre première finale à ce niveau", soulignait le meilleur buteur belge de cet Euro.

"Les Allemands étaient mieux organisés qu'au premier match, lorsqu'on les avait battu 2-1", analysait de son côté John-John Dohmen. "Quant à nous, on a été fort désorganisé en seconde période, c'est peut-être notre moins bonne mi-temps du tournoi, et la perte pendant plusieurs minutes de Simon Gougnard sur blessure nous a coûté offensivement. On les a trop laissé jouer dans l'entrejeu, ce qui est leur principal point fort."

"A la sortie du terrain, on était très déçu, mais ensuite on a rapidement regardé avec fierté notre prestation", poursuivait Tom Boon. "On a passé une semaine fantastique, avec un public formidable." "Cette semaine nous a donné envie de nous entraîner encore plus pour revivre de tels moments", enchérissait le capitaine Jérome Truyens.

"Durant toute la compétition, on a eu peur de personne, on a joué à fond contre tout le monde", ajoutait Thomas Briels. "Il nous reste une petite marche à gravir, mais on gagnera d'autres finales", assurait en guise de conclusion John-John Dohmen.

"On progresse à chaque tournoi"

Le Premier ministre Elio Di Rupo, qui a remis aux joueurs belges leur médaille d'argent de vice-champion d'Europe lors de la cérémonie protocolaire, dimanche à Boom, reconnaissait à la sortie du terrain que l'Allemagne avait été très forte. "Mais l'évolution de notre équipe est magnifique, nous progressons à chaque tournoi", s'est-il enthousiasmé. Le Premier ministre, qui a assisté à plusieurs rencontres de ce Championnat d'Europe, tant des dames que des messieurs, a particulièrement apprécié l'environnement dans lequel évoluent les hockeyeurs. "Le hockey est un monde très chaleureux et sympathique", a-t-il brièvement commenté à l'issue de la finale.

L'équipe d'Allemagne messieurs a remporté la finale du Championnat d'Europe de hockey disputé à Boom, dimanche, après la victoire de leurs homologues féminines samedi. La Mannschaft a anéanti les espoirs belges en prenant le meilleur sur les Red Lions (3-1). La Belgique, qui ne visait rien de moins que la victoire finale lors de cet Euro, est bien rentrée dans la finale et a maintenu les Allemands constamment sous pression lors des 35 premières minutes. Malheureusement pour eux, les hommes de Marc Lammers ne parvenaient pas à concrétiser cette domination au marquoir et le repos était atteint sur un score vierge. Les Red Lions continuèrent leur pressing et se voyaient récompensés via l'inévitable Tom Boon, qui inscrivait son cinquième but du tournoi sur un tir entaché d'un backstick non sanctionné par les arbitres. Les Allemands revenaient cependant très rapidement au score et prenaient ensuite l'avantage. Alors que le score était de 2-1, un shoot surpuissant de Sébastien Dockier s'écrasait sur le cadre du but. Quelques secondes plus tard, l'Allemagne réussissait le break et enterrait les derniers espoirs belges. La première nation mondiale a ainsi conservé le sacre continental, qu'elle a décroché à Boom pour la huitième fois. La Belgique a quant à elle obtenu la première médaille d'argent de son histoire. Plus tôt dans la journée, les Pays-Bas avaient écarté l'Angleterre du podium sur le score de 3-2. Les derniers matchs de classement voyaient l'Espagne (5e) et l'Irlande (6e) assurer leur maintien en division A. La Pologne (7e) et la République tchèque (8e) sont quant à elles reléguées. En ce qui concerne les récompenses individuelles, le Néerlandais Kemperman a été désigné meilleur joueur du tournoi. Le meilleur gardien est le Tchèque Neusser et le classement des buteurs est revenu à l'Espagnol Tubau. "Sur des petits détails"Marc Lammers, le coach de l'équipe nationale belge estime que les faits de match n'ont pas été en faveur de son équipe. "Cela s'est joué sur de petits détails, comme souvent lors d'une finale", a-t-il commenté. Le technicien néerlandais déplorait également le manque de réalisme de ses joueurs en première mi-temps, lors de laquelle les Red Lions ont dominé les débats. "Nous avons raté trop d'occasions. En outre, la perte de Simon Gougnard durant de longues minutes à la suite d'un violent contact avec un joueur allemand a limité nos solutions dans l'entrejeu. En seconde période, les détails n'ont pas tourné en notre faveur. Il y a notamment un penalty-corner qui nous a été refusé alors qu'il semblait évident pour l'ensemble du stade. Et puis évidemment, le tournant du match, quand les Allemands inscrivent le troisième but quelques secondes après que la frappe de Sébastien Dockier s'est écrasée sur la barre. Mais il faut reconnaître que l'équipe allemande a été très forte, surtout en deuxième mi-temps."Marc Lammers s'est dit globalement content et fier du comportement de ses joueurs durant l'ensemble de la semaine. "Nous allons intégrer le top 5 au classement mondial. On a franchi une étape supplémentaire", a-t-il conclu."Il nous a manqué un petit brin de chance"Tom Boon, l'unique buteur belge de la finale du Championnat d'Europe de hockey disputé à Boom, estime qu'il a manqué à la Belgique "un petit brin de chance" pour s'imposer face à l'Allemagne, dimanche. "On était venu pour gagner le tournoi, c'est donc une grosse déception, mais on est assez fier de ce qu'on a fait tout au long de la semaine. Ce dimanche, on a réalisé une grosse première mi-temps et maintenu les Allemands sous pression pendant les 35 premières minutes. C'est en première mi-temps, en ne marquant pas, qu'on perd le match. Après, la différence s'est faite sur des détails, il nous a manqué ce petit truc et ils s'en sont sortis à l'Allemande. C'est une équipe qui a beaucoup d'expérience et déjà tout gagné. Il ne faut pas oublier qu'on disputait quant à nous notre première finale à ce niveau", soulignait le meilleur buteur belge de cet Euro. "Les Allemands étaient mieux organisés qu'au premier match, lorsqu'on les avait battu 2-1", analysait de son côté John-John Dohmen. "Quant à nous, on a été fort désorganisé en seconde période, c'est peut-être notre moins bonne mi-temps du tournoi, et la perte pendant plusieurs minutes de Simon Gougnard sur blessure nous a coûté offensivement. On les a trop laissé jouer dans l'entrejeu, ce qui est leur principal point fort." "A la sortie du terrain, on était très déçu, mais ensuite on a rapidement regardé avec fierté notre prestation", poursuivait Tom Boon. "On a passé une semaine fantastique, avec un public formidable." "Cette semaine nous a donné envie de nous entraîner encore plus pour revivre de tels moments", enchérissait le capitaine Jérome Truyens. "Durant toute la compétition, on a eu peur de personne, on a joué à fond contre tout le monde", ajoutait Thomas Briels. "Il nous reste une petite marche à gravir, mais on gagnera d'autres finales", assurait en guise de conclusion John-John Dohmen. "On progresse à chaque tournoi"Le Premier ministre Elio Di Rupo, qui a remis aux joueurs belges leur médaille d'argent de vice-champion d'Europe lors de la cérémonie protocolaire, dimanche à Boom, reconnaissait à la sortie du terrain que l'Allemagne avait été très forte. "Mais l'évolution de notre équipe est magnifique, nous progressons à chaque tournoi", s'est-il enthousiasmé. Le Premier ministre, qui a assisté à plusieurs rencontres de ce Championnat d'Europe, tant des dames que des messieurs, a particulièrement apprécié l'environnement dans lequel évoluent les hockeyeurs. "Le hockey est un monde très chaleureux et sympathique", a-t-il brièvement commenté à l'issue de la finale.