Le score à la mi-temps était de 2-0 en faveur de la première nation au classement mondial. Les filles de Pascal Kina ont été surprises sur un pc converti par Caia van Maasakker dès la 10e (1-0).

Elles ont bien réagi. Jill Boon avait bien cru offrir l'égalisation au terme d'un superbe effort personnel à la 23e. Hélas, les arbitres, après l'utilisation de la video, ont annulé le but en raison d'une obstruction d'Emilie Sinia.

Pire, à la 29e, Carlien Dirkse van den Heuvel déviait habillement un tir pour tromper Aisling D'Hooghe (2-0).

A la reprise, les championnes olympiques ont d'emblée accentué leur pression mais n'ont pas trouvé la faille.

Et c'est au contraire, à un quart d'heure de la fin, la Belgique qui a réduit la marque grâce à un superbe envoi de Charlotte De Vos (2-1).

Les Panthers retrouvèrent espoir et équilibrèrent le jeu. Elles bénéficièrent encore d'un pc que Stephanie De Groof ne put convertir (63e). Sortant leur gardienne, les Belges tentèrent le tout pour le tout mais ce furent les Bataves qui en profitèrent, en contre, et assurèrent leur victoire à la 67e (3-1) grâce à Ellen Hoog.

"Que du positif pour l'avenir"

La déception était grande dans le camp belge, samedi, après la défaite (3-1) face aux Pays-Bas en petite finale de l'Euro dames, mais les joueuses estimaient, à l'image d'Emilie Sinia, que la performance des Red Panthers durant cet Euro n'augurait "que du positif pour l'avenir". "On a fait un très bon match et à nouveau rivalisé avec les meilleures", soulignait Emilie Sinia à la sortie du terrain. Comme ses coéquipières, elle a du mal à avaler la décision de l'arbitre d'accorder aux Néerlandaises un penalty-corner pour une balle dégagée alors qu'une faute avait à peine été signalée. "C'était très sévère et c'est ce premier pc qui nous met en situation difficile", enchérissait Jill Boon.

Les joueuses étaient malgré tout contentes de leur prestation lors de cette petite finale. "On s'est battu jusqu'au bout et on a montré qu'on pouvait encore renverser le match après avoir été mené 2-0", ajoute Jill Boon. "On a montré notre valeur, on se rapproche du niveau des Pays-Bas", inistait la capitaine Charlotte De Vos, unique buteuse belge de cette petite finale. "On est davantage satisfait qu'à l'issue du match de poule (remporté 2-0 par les Pays-Bas, NDLR). Notre début de rencontre, notamment, a été bien meilleur."

Sur l'ensemble du tournoi, Emilie Sinia estime que la Belgique est "à sa place en tant que quatrième... mais on l'aurait également été si on avait fini deuxième. On a prouvé qu'on valait mieux que notre 13e place mondiale."

"On joue en groupe, de manière solide, cette équipe est géniale et encore très jeune", soulignait encore Jill Boon. "Dans un avenir très proche, on gagnera ce genre de matchs. On va garder le positif de ce tournoi et on est impatient d'être à la Coupe du Monde, à La Haye, en 2014."

La soeur cadette de Tom Boon a conclu en rendant hommage aux supporters belges qui se sont déplacés en masse durant la semaine. "Leur soutien a été énorme, ils n'imaginent pas à quel point cela nous a poussées. On était sur une autre planète grâce à eux."

"Nous sommes heureux du bronze"

Max Caldas, le sélectionneur des Pays-Bas, s'est dit de son côté satisfait de la médaille de bronze obtenue par les Néerlandaises à l'Euro de hockey dames, samedi, à Boom. "Absolument", a-t-il assuré après la difficile victoire contre la Belgique dans la finale de consolation (3-1). "Pour nous, c'était un combat mental pour l'obtenir. Avoir réussi cela me rend heureux." Caldas se référait à la grande déception présente dans le camp néerlandais après la surprenante élimination de jeudi en demi-finale contre l'Angleterre, qui a fait manquer la finale de l'Euro aux Oranje pour la première fois depuis 1991.

"Nous n'avons rien fait d'étrange", a expliqué Caldas. "Nous avons d'abord donné un peu d'air à chacun dans le stade et après sommes rentrés à l'hôtel pour faire le point sur le match. Comme toujours. Il n'y avait pas de potion magique à donner."

Caldas a vu son équipe connaître un début difficile contre la Belgique. "Le tempo était trop lent. Et cela n'était pas notre objectif. Nous avons eu du mal à mettre plus de rythme dans la rencontre. Après la pause, nous avons manqué de faire passer le score de 2-0 à 5-0. Comme contre l'Angleterre, nous avons eu besoin de trop d'occasions pour marquer un but. Le but de la Belgique est venu de nulle part et on a eu droit à un vrai match. Finalement, nous avons gagné de manière méritée. Heureusement."

Le score à la mi-temps était de 2-0 en faveur de la première nation au classement mondial. Les filles de Pascal Kina ont été surprises sur un pc converti par Caia van Maasakker dès la 10e (1-0). Elles ont bien réagi. Jill Boon avait bien cru offrir l'égalisation au terme d'un superbe effort personnel à la 23e. Hélas, les arbitres, après l'utilisation de la video, ont annulé le but en raison d'une obstruction d'Emilie Sinia. Pire, à la 29e, Carlien Dirkse van den Heuvel déviait habillement un tir pour tromper Aisling D'Hooghe (2-0). A la reprise, les championnes olympiques ont d'emblée accentué leur pression mais n'ont pas trouvé la faille. Et c'est au contraire, à un quart d'heure de la fin, la Belgique qui a réduit la marque grâce à un superbe envoi de Charlotte De Vos (2-1). Les Panthers retrouvèrent espoir et équilibrèrent le jeu. Elles bénéficièrent encore d'un pc que Stephanie De Groof ne put convertir (63e). Sortant leur gardienne, les Belges tentèrent le tout pour le tout mais ce furent les Bataves qui en profitèrent, en contre, et assurèrent leur victoire à la 67e (3-1) grâce à Ellen Hoog."Que du positif pour l'avenir"La déception était grande dans le camp belge, samedi, après la défaite (3-1) face aux Pays-Bas en petite finale de l'Euro dames, mais les joueuses estimaient, à l'image d'Emilie Sinia, que la performance des Red Panthers durant cet Euro n'augurait "que du positif pour l'avenir". "On a fait un très bon match et à nouveau rivalisé avec les meilleures", soulignait Emilie Sinia à la sortie du terrain. Comme ses coéquipières, elle a du mal à avaler la décision de l'arbitre d'accorder aux Néerlandaises un penalty-corner pour une balle dégagée alors qu'une faute avait à peine été signalée. "C'était très sévère et c'est ce premier pc qui nous met en situation difficile", enchérissait Jill Boon. Les joueuses étaient malgré tout contentes de leur prestation lors de cette petite finale. "On s'est battu jusqu'au bout et on a montré qu'on pouvait encore renverser le match après avoir été mené 2-0", ajoute Jill Boon. "On a montré notre valeur, on se rapproche du niveau des Pays-Bas", inistait la capitaine Charlotte De Vos, unique buteuse belge de cette petite finale. "On est davantage satisfait qu'à l'issue du match de poule (remporté 2-0 par les Pays-Bas, NDLR). Notre début de rencontre, notamment, a été bien meilleur." Sur l'ensemble du tournoi, Emilie Sinia estime que la Belgique est "à sa place en tant que quatrième... mais on l'aurait également été si on avait fini deuxième. On a prouvé qu'on valait mieux que notre 13e place mondiale." "On joue en groupe, de manière solide, cette équipe est géniale et encore très jeune", soulignait encore Jill Boon. "Dans un avenir très proche, on gagnera ce genre de matchs. On va garder le positif de ce tournoi et on est impatient d'être à la Coupe du Monde, à La Haye, en 2014." La soeur cadette de Tom Boon a conclu en rendant hommage aux supporters belges qui se sont déplacés en masse durant la semaine. "Leur soutien a été énorme, ils n'imaginent pas à quel point cela nous a poussées. On était sur une autre planète grâce à eux." "Nous sommes heureux du bronze"Max Caldas, le sélectionneur des Pays-Bas, s'est dit de son côté satisfait de la médaille de bronze obtenue par les Néerlandaises à l'Euro de hockey dames, samedi, à Boom. "Absolument", a-t-il assuré après la difficile victoire contre la Belgique dans la finale de consolation (3-1). "Pour nous, c'était un combat mental pour l'obtenir. Avoir réussi cela me rend heureux." Caldas se référait à la grande déception présente dans le camp néerlandais après la surprenante élimination de jeudi en demi-finale contre l'Angleterre, qui a fait manquer la finale de l'Euro aux Oranje pour la première fois depuis 1991. "Nous n'avons rien fait d'étrange", a expliqué Caldas. "Nous avons d'abord donné un peu d'air à chacun dans le stade et après sommes rentrés à l'hôtel pour faire le point sur le match. Comme toujours. Il n'y avait pas de potion magique à donner." Caldas a vu son équipe connaître un début difficile contre la Belgique. "Le tempo était trop lent. Et cela n'était pas notre objectif. Nous avons eu du mal à mettre plus de rythme dans la rencontre. Après la pause, nous avons manqué de faire passer le score de 2-0 à 5-0. Comme contre l'Angleterre, nous avons eu besoin de trop d'occasions pour marquer un but. Le but de la Belgique est venu de nulle part et on a eu droit à un vrai match. Finalement, nous avons gagné de manière méritée. Heureusement."