Anne Zagré et Eline Berings se sont toutes deux qualifiées pour la finale du 100 m haies des championnats d'Europe d'athlétisme, hier soir au stade du Letzigrund de Zurich. Eline Berings a terminé 5e de la première demi-finale en 12.95, se qualifiant au temps et atteint son objectif avoué. "J'ai toujours dit que le plus dur était d'arriver en finale. Je me suis sentie plus à l'aise qu'en série. Maintenant on verra bien."

Anne Zagré s'est hissée en finale grâce à sa 2e place dans la seconde demi-finale, avec un temps de 12.83, à 4 centièmes de son record de Belgique (12.79). "C'est cool d'être 2e de ma demi-finale. Comme quoi c'est quand même possible. Demain c'est une autre course. J'égale mon season-best. C'est super. Pourtant j'ai commis des erreurs. Je me suis fort écrasée au départ, genre 2e, 3e, 4e appuis. J'ai réussi à me relancer. À la fin je suis à la bagarre, je me suis dandinée. Là j'ai perdu quelques centièmes", irradiait de joie Anne Zagré après sa qualification directe. Les trois premières de chaque demi-finale et les deux meilleurs temps sont qualifiés pour la finale qui aura lieu à 21h34.

Soirée à oublier en revanche pour Almensch Belete, qui termine à la 15e place du 10.000 dames. Elle a couru en 33:03.87, loin de son record personnel de 31:43.05 établi en mai à Stanford (meilleur chrono des engagées à Zurich). Partie prudemment, la Vilvordoise a pris les choses en mains à quinze tours de l'arrivée, mais a cédé ensuite régulièrement. À trois tours de l'arrivée, elle a été décrochée du groupe de tête et n'a jamais pu se reprendre. "Je ne sais pas pourquoi cela n'est pas bien allé. Jusqu'à trois tours de la fin, tout allait bien. Je trouvais le tempo un peu lent c'est pourquoi j'ai essayé de relancer l'allure à un moment. J'ai tout essayé, mais j'ignore pourquoi j'ai été incapable de suivre. Je n'étais pas fatiguée, pas blessée. À l'entraînement tout allait bien. C'est comme ça", a déclaré Almensh Belete.

La Britannique Jo Pavey, 2e en 2012, est devenue championne d'Europe à 40 grâce à sa première place acquise en 32:22.39. Deux Françaises prennent les médailles d'argent et de bronze : Clémence Calvin finit à la 2e place en 32:23.58, devant sa compatriote Laila Traby (32:06.03).

Grosse déception pour Van den Broeck au 800m, Van der Plaetsens envisage le Top 5 du décathlon

Éliminé sans gloire dès les séries du 800 m avec le dernier temps des concurrents (1:52.09), Jan Van den Broeck était bien incapable de donner une explication à sa performance. "Je n'ai jamais aussi mal couru", a reconnu tout de go le militaire de carrière. "Après le départ qui s'est bien passé, on a poussé et tiré comme dans chaque course et après 300 mètres, plus rien. Les entraînements s'étaient super bien passés." Et de poursuivre : "Est-ce que c'est le fait d'être resté dans le bus 10 minutes sans airco, je ne sais pas. Ce n'est pas la piste. Elle est la même pour tout le monde. Je ne suis pas blessé, j'étais très décontracté. C'est vraiment la plus grosse déception de ma carrière".

Nos compatriotes participant au décathlon ont terminé hier la première moitié de l'épreuve. À la fin des cinq premiers "travaux", Thomas Van der Plaetsens et Niels Pittomvils se retrouvent respectivement à la 10e et à la 21e place du classement général. Avec 4179 points, Van der Plaetsens Bien relancé par son record au poids (14m12) et son meilleur saut en hauteur de l'année (2m10), le Gantois a perdu deux places dans le 400 m bouclé en 50.41 secondes, sans comprendre trop bien, même si sa cheville droite blessée a perturbé la fin de sa préparation. "Je suis un peu déçu, oui. Dommage. Je ne sais pas pourquoi ce fut comme cela. Je me sens bien. La cheville m'a fait mal dans le premier essai à la longueur, mais pas ensuite. En principe, la 2e journée est favorable. Donc, mon record est encore possible (il ne compte que 45 unités de retard sur ses 8255 points de Moscou aux Mondiaux 2013) et le Top 5 est même encore envisageable". Totalisant 3862 points après la première journée, Niels Pittomvils reconnaît qu'il ne pourra pas rééditer ses 8.000 points réussis à Madère qui lui avaient valu sa sélection. "Je dois encore apprendre à être plus régulier à la longueur. Le poids aussi a été difficile. J'avais très bien débuté sur 100 m (avec un record personnel). J'ai beaucoup progressé cette année. Mais je n'ai que 22 ans, je découvre le plus haut niveau. Et j'apprécie. Même s'il faut se battre". Les cinq dernières épreuves débuteront dès ce matin (10h13). C'est l'Allemand Kai Kazmirek qui est leader provisoire au classement avec 4492 points.

Aujourd'hui se dérouleront les demi-finales du 400m et du 400 m haies. Kevin Borlée s'élancera du 3e couloir à 18h54 dans la 1ère demi-finale. Déjà versé dans le couloir extérieur en série, son frère jumeau Jonathan retrouvera dans la 3e course le 8e couloir à 19h09. Les demi-finales du 400m haies de nos compatriotes Stef Vanhaeren et Michael Bultheel commenceront à 18h02 et 18h09. Seuls les deux premiers des trois courses plus les deux meilleurs temps seront qualifiés pour la finale. Enfin, Bashir Abdi, meilleur performeur européen de l'année, a l'occasion de remettre la Belgique sur la carte du fond à l'occasion du 10.000 m, messieurs (19h50).

Anne Zagré et Eline Berings se sont toutes deux qualifiées pour la finale du 100 m haies des championnats d'Europe d'athlétisme, hier soir au stade du Letzigrund de Zurich. Eline Berings a terminé 5e de la première demi-finale en 12.95, se qualifiant au temps et atteint son objectif avoué. "J'ai toujours dit que le plus dur était d'arriver en finale. Je me suis sentie plus à l'aise qu'en série. Maintenant on verra bien." Anne Zagré s'est hissée en finale grâce à sa 2e place dans la seconde demi-finale, avec un temps de 12.83, à 4 centièmes de son record de Belgique (12.79). "C'est cool d'être 2e de ma demi-finale. Comme quoi c'est quand même possible. Demain c'est une autre course. J'égale mon season-best. C'est super. Pourtant j'ai commis des erreurs. Je me suis fort écrasée au départ, genre 2e, 3e, 4e appuis. J'ai réussi à me relancer. À la fin je suis à la bagarre, je me suis dandinée. Là j'ai perdu quelques centièmes", irradiait de joie Anne Zagré après sa qualification directe. Les trois premières de chaque demi-finale et les deux meilleurs temps sont qualifiés pour la finale qui aura lieu à 21h34. Soirée à oublier en revanche pour Almensch Belete, qui termine à la 15e place du 10.000 dames. Elle a couru en 33:03.87, loin de son record personnel de 31:43.05 établi en mai à Stanford (meilleur chrono des engagées à Zurich). Partie prudemment, la Vilvordoise a pris les choses en mains à quinze tours de l'arrivée, mais a cédé ensuite régulièrement. À trois tours de l'arrivée, elle a été décrochée du groupe de tête et n'a jamais pu se reprendre. "Je ne sais pas pourquoi cela n'est pas bien allé. Jusqu'à trois tours de la fin, tout allait bien. Je trouvais le tempo un peu lent c'est pourquoi j'ai essayé de relancer l'allure à un moment. J'ai tout essayé, mais j'ignore pourquoi j'ai été incapable de suivre. Je n'étais pas fatiguée, pas blessée. À l'entraînement tout allait bien. C'est comme ça", a déclaré Almensh Belete. La Britannique Jo Pavey, 2e en 2012, est devenue championne d'Europe à 40 grâce à sa première place acquise en 32:22.39. Deux Françaises prennent les médailles d'argent et de bronze : Clémence Calvin finit à la 2e place en 32:23.58, devant sa compatriote Laila Traby (32:06.03).Grosse déception pour Van den Broeck au 800m, Van der Plaetsens envisage le Top 5 du décathlon Éliminé sans gloire dès les séries du 800 m avec le dernier temps des concurrents (1:52.09), Jan Van den Broeck était bien incapable de donner une explication à sa performance. "Je n'ai jamais aussi mal couru", a reconnu tout de go le militaire de carrière. "Après le départ qui s'est bien passé, on a poussé et tiré comme dans chaque course et après 300 mètres, plus rien. Les entraînements s'étaient super bien passés." Et de poursuivre : "Est-ce que c'est le fait d'être resté dans le bus 10 minutes sans airco, je ne sais pas. Ce n'est pas la piste. Elle est la même pour tout le monde. Je ne suis pas blessé, j'étais très décontracté. C'est vraiment la plus grosse déception de ma carrière". Nos compatriotes participant au décathlon ont terminé hier la première moitié de l'épreuve. À la fin des cinq premiers "travaux", Thomas Van der Plaetsens et Niels Pittomvils se retrouvent respectivement à la 10e et à la 21e place du classement général. Avec 4179 points, Van der Plaetsens Bien relancé par son record au poids (14m12) et son meilleur saut en hauteur de l'année (2m10), le Gantois a perdu deux places dans le 400 m bouclé en 50.41 secondes, sans comprendre trop bien, même si sa cheville droite blessée a perturbé la fin de sa préparation. "Je suis un peu déçu, oui. Dommage. Je ne sais pas pourquoi ce fut comme cela. Je me sens bien. La cheville m'a fait mal dans le premier essai à la longueur, mais pas ensuite. En principe, la 2e journée est favorable. Donc, mon record est encore possible (il ne compte que 45 unités de retard sur ses 8255 points de Moscou aux Mondiaux 2013) et le Top 5 est même encore envisageable". Totalisant 3862 points après la première journée, Niels Pittomvils reconnaît qu'il ne pourra pas rééditer ses 8.000 points réussis à Madère qui lui avaient valu sa sélection. "Je dois encore apprendre à être plus régulier à la longueur. Le poids aussi a été difficile. J'avais très bien débuté sur 100 m (avec un record personnel). J'ai beaucoup progressé cette année. Mais je n'ai que 22 ans, je découvre le plus haut niveau. Et j'apprécie. Même s'il faut se battre". Les cinq dernières épreuves débuteront dès ce matin (10h13). C'est l'Allemand Kai Kazmirek qui est leader provisoire au classement avec 4492 points. Aujourd'hui se dérouleront les demi-finales du 400m et du 400 m haies. Kevin Borlée s'élancera du 3e couloir à 18h54 dans la 1ère demi-finale. Déjà versé dans le couloir extérieur en série, son frère jumeau Jonathan retrouvera dans la 3e course le 8e couloir à 19h09. Les demi-finales du 400m haies de nos compatriotes Stef Vanhaeren et Michael Bultheel commenceront à 18h02 et 18h09. Seuls les deux premiers des trois courses plus les deux meilleurs temps seront qualifiés pour la finale. Enfin, Bashir Abdi, meilleur performeur européen de l'année, a l'occasion de remettre la Belgique sur la carte du fond à l'occasion du 10.000 m, messieurs (19h50).